• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Macula : Vendredi 29 Juin venez vous faire dépister gratuitement au CHU de Dijon

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Les journées nationales de la macula ont lieu du 25 au 29 Juin 2018. Le CHU de Dijon. Les personnes de plus de 50 ans sont invités à participer à l'opération. Vendredi 29 juin, le CHU de Dijon Bourgogne organise une journée dédiée à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Par Caroline Jouret

Les journées nationales de la macula permettent de sensibiliser le grand public et d’assurer un dépistage des pathologies ophtalmiques.maculaires. Du 25 au 29 Juin 2018 les personnes à risque, âgées, diabétiques, ou ayant des antécédents familiaux, peuvent réaliser un dépistage auprès des ophtalmologistes participant à l’opération. 
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Au CHU Dijon Bourgogne,  le service d’ophtalmologie organise une journée dédiée à la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ainsi que des dépistages gratuits (essentiellement à destination des personnes non suivies régulièrement par un médecin ophtalmologiste).
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

La DMLA touche 1 million de personnes en France. C'est une maladie qui apparaît de façon insidieuse, elle progresse lentement.

Les symptômes qui doivent alerter sont  : 
- une vision de près qui diminue
- l'apparition de tâches noires au centre de la vision
- des lignes qui bougent (vision gondolée) 
Tout ces signes doivent amener à consulter rapidement. Si vous avez un doute, il existe un test qui permet de savoir s'il peut s'agit d'une DMLA.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Il est essentiel de consulter régulièrement un ophtalmologiste car on peut agir en prévention, on sait aussi ralentir l'évolution de la maladie, mais on ne peut pas la guérir car il s'agit comme son nom l'indique d'une dégénérescence. Le dépistage permet de détecter la DMLA avant qu'elle n'apparaisse.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Des études ont prouvé que de bonnes alimentaires peuvent jouer un rôle important pour limiter ou ralentir la survenue de DMLA : il faut privilégier les poissons gras riches en omega 3 ainsi que les légumes et les fruits contenant des vitamines C et E et des caroténoïdes.

 François Latour et Romain Liboz ont rencontré le professeur Catherine Creuzot-Garcher, Chef du service d'ophtalmologie au CHU de Dijon. Elle explique qu'il y a deux types de DMLA, revient sur les causes de la maladie et donne des conseils sur l' hygiène de vie à adopter pour se protéger de la maladie ou ralentir son évolution.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus