• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Plan canicule et école : cours, examens, sports, sorties … quelles sont les mesures prévues ?

En principe, le coup d’envoi des vacances d’été est prévu pour le samedi 6 juillet. Il reste donc encore deux semaines à tenir, dont une grande partie en situation de canicule. Alors, quelles sont les consignes dans les établissements scolaires ? On fait le point.
 

Par B.L.


Une vague de chaleur exceptionnelle est annoncée sur la France. On attend jusqu’à 36 degrés dès ce lundi 24 juin 2019. Le mercure va continuer à grimper dans la semaine.

Le jour le plus chaud se situera "entre jeudi et vendredi" où l’on pourra atteindre les 40 degrés localement, annonce Météo-France.
 

Quelles sont les recommandations dans les établissements scolaires ?

L’Education nationale a envoyé des recommandations aux directeurs d'école et chefs d'établissement pour que tout se passe bien dans les salles de classe. Les mesures prévoient notamment de :

-éviter les expositions prolongées au soleil : sport, promenades en plein air...

-distribuer régulièrement de l’eau à température ambiante (veiller à sa qualité)

-disposer d’un thermomètre par salle et avoir une solution de « repli » dans un endroit « frais » (bénéficiant de stores, ventilation)

-fermer les volets et les rideaux des façades les plus exposées au soleil durant toute la journée. Maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure

-aménager les horaires pour certaines activités (les décaler tôt le matin ou plus tard le soir)

-adapter l’alimentation (veiller à sa qualité : respect de la chaîne du froid) et veiller aux conditions de stockage des aliments (à la cantine).

 

 

Quelles sont les recommandations pour les examens ?

Cette canicule arrive alors que de nombreux élèves sont en période d’examens. 

Les responsables des centres d’examen doivent entre autres veiller à ce que les salles d'examen restent dans une ambiance fraîche.

Ils doivent aussi s'assurer que les candidats « ont à disposition de l'eau potable et/ou permettre aux candidats de sortir de la salle pour se désaltérer ».


Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé lundi 24 juin 2019 que les épreuves du brevet du collège étaient reportées de plusieurs jours en France métropolitaine. Les épreuves prévues jeudi 27 et vendredi 28 juin auront lieu finalement lundi 1er et mardi 2 juillet. Cette décision a été prise "pour garantir la sécurité des élèves".


En revanche, pour le baccalauréat, le ministre a indiqué qu'il n'y aurait aucun changement car les dernières épreuves écrites se déroulent lundi 24 juin. 


 

Quelle est la situation dans l’académie de Dijon ?

L’administration se veut rassurante. On a déjà eu à faire face à une situation similaire l’an dernier, indique l’académie de Dijon qui regroupe les quatre départements de Bourgogne (Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne).

Pas d'inquiétude à avoir entre autres pour les centres d’examen, où des stocks d’eau et des ventilateurs sont prévus. 



Toutes les recommandations du ministère de l'Education nationale aux directeurs d'école et chefs d'établissement pour prévenir les effets de la canicule


 



Comment "garder les enfants dans une ambiance fraîche" s'il n'y a pas de volets  ?


Le ministère de l'Education nationale recommance de "garder les enfants dans une ambiance fraîche". Mais, "comment faire quand il n'y a pas de rideaux, ni de cour ombragée ou d'isolation ? Faut-il faire valoir son droit de retrait pour protéger ses élèves, s'interroge le syndicat SNUipp-FSU qui a écrit au ministre pour lui demander "des réponses concrètes".

Le SNUipp-FSU estime que "dans bien des cas, le bâti ne permet pas" de "garder les enfants dans une ambiance fraîche" : "absence de volets ou de stores, notamment sur les baies vitrées, locaux mal isolés, points d’eau insuffisants ou trop loin des classes, cours sans ombre, absence de climatisation ou de brumisateur…"

"Rapidement, il conviendra d’envisager un groupe de travail sur ces questions des conditions de travail pendant les températures extrêmes, de s’atteler sérieusement à une adaptation du bâti scolaire existant comme au cahier des charges des constructions d’écoles pour prendre en compte ces conditions climatiques qui vont être de plus en plus fréquentes au vu du réchauffement climatique", déclare le syndicat.










 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le laboratoire Boiron à Belfort

Les + Lus