• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sport : une salle d'électrostimulation débarque à Dijon

10 paires d'électrodes envoient des pulsations électriques sur l'ensemble du corps. / © France 3 Bourgogne
10 paires d'électrodes envoient des pulsations électriques sur l'ensemble du corps. / © France 3 Bourgogne

Faire l’équivalent de 4 heures de sport en 20 minutes ? Voilà la promesse de l’électrostimulation, une technique pour se muscler rapidement à l’aide d’impulsions électriques. La salle "Au 34", à Dijon, est la première en Bourgogne à proposer ce concept.

Par Charlotte Meunier

Des gilets à sangles, des électrodes, des fils électriques… L’attirail peut faire peur, mais c’est le nouveau moyen à la mode pour se muscler rapidement. On appelle ça l’électrostimulation. Le principe ? Utiliser des impulsions électriques pour déclencher la contraction des muscles.

Janick Olanda-Ferreira et Ambre Chiono ont importé le concept à Dijon. En janvier 2018, elles ont créé la salle « Au 34 », près du Parc de la Colombière. « On a découvert l’électrostimulation à Avignon, se souvient Janick. En tant que mamans et femmes actives, on n’a pas trop de temps à consacrer au sport, donc on a été séduites. »

Travailler 8 groupes musculaires à la fois


Les clients enfilent une combinaison fine et légère qui laisse passer les chocs électriques. Ils sont ensuite équipés d’un gilet et de bandes munis d’électrodes. Ces électrodes sont humidifiées pour permettre au courant d’être amplifié. « On travaille 8 groupes musculaires en même temps : cuisses, fessiers, abdos, pectoraux, biceps, triceps, lombaires, petits et grands dorsaux. La séance dure 20 minutes, mais c’est l’équivalent de 4 heures de sport " assure la gérante.

Sport : une salle d'électrostimulation débarque à Dijon

Des séances individuelles avec un coach


L’ensemble de l’équipement est relié à une machine, gérée par un coach. Il peut choisir de diminuer ou d’augmenter l’intensité des pulsations électriques sur des zones du corps précises.
« Le coach est là à chaque séance, explique Janick. Il gère la machine et les exercices en fonction de la demande du client : raffermissement, musculation, amincissement, réduction de la cellulite… »

Anne-Cécile a commencé les séances il y a deux mois. A raison de 20 minutes par semaine, elle voit déjà des résultats : « Je me sens vraiment affinée. Quand on bosse et qu’on n’a pas le temps, c’est génial ! La première fois, ça fait une drôle de sensation, mais on s’habitue. »

Une deuxième salle à Dijon en 2019 ?


Trois mois après son ouverture, la salle compte 90 adhérents. Parmi eux, 70% sont des femmes. « Pour l’instant, on a deux machines, déclare Janick. On projette d’en acheter une troisième rapidement. Mais c’est un investissement : chaque machine vaut près de 15 000 euros, sans compter les gilets qui coûtent chacun 400 euros. »
Le projet pour 2019, c’est d’ouvrir une deuxième salle au nord de Dijon ou au centre-ville.

Usain Bolt, adepte de l’électrostimulation


L’électrostimulation est ouverte à tous. Seules contre-indications : les femmes enceintes et les personnes souffrant d’épilepsie ou de problèmes cardiaques.
L’électrostimulation est très répandue dans le sport de haut-niveau. Usain Bolt, l’athlète jamaïcain multi-médaillé, est par exemple un adepte de la méthode.
Elle est également utilisée à des fins médicales par les kinésithérapeutes pour reconstruire les fibres musculaires après une blessure.

 

"Au 34", 34 cours du Parc, Dijon
Séance d’essai gratuite
1 séance : 45 euros
10 séances : 360 euros
03 80 57 40 20

A lire aussi

Sur le même sujet

La tiny house, une mini-maison écolo et solidaire

Les + Lus