Trottinette électrique : attention, le code de la route a été modifié !

Un décret a été publié ce vendredi 25 octobre 2019 au Journal officiel pour encadrer l'usage des trottinettes. Attention, si vous utilisez ce genre d'engin, les règles changent et, pour certaines dispositions, dès demain ! On fait le point pour vous.

Par Maryline Barate


Il était très attendu par les utilisateurs de trottinettes et par les autres usagers de la voie publique, piétons en tête. Les EDPM, comprenez les Engins de Déplacement Personnel Motorisés, font leur entrée dans le code de la route. Un décret, appelé à entrer en vigueur en partie ce samedi 26 octobre 2019 et en partie au 1er juillet 2020, vient mettre fin au flou juridique qui entourait ce nouveau mode de déplacement urbain. 
 

Ce qu'il faut retenir 

La trottinette doit transporter une seule personne, de 12 ans au moins. Les véhicules doivent être bridés à 25km/h maximum sous peine d'une amende pouvant aller jusqu'à 1.500 euros (3.000 euros en cas de récidive).


Les adeptes de la trottinette électrique devront obligatoirement porter un gilet ou un équipement rétro réfléchissant quand ils circulent la nuit ou en cas de visibilité insuffisante. Ils devront également revêtir ce genre de gilet accompagné d'un casque lors qu'ils circulent sur routes, hors agglomération, quand ce type de circulation est autorisé. 


En ville, les conducteurs de trottinette devront rouler en priorité sur les pistes cyclables lorsqu'elles existent. Rouler sur le trottoir sera en principe interdit, mais pourra être exceptionnellement autorisé « à condition [que les engins] respectent l’allure du pas et n’occasionnent pas de gêne pour les piétons ». Le point crucial du stationnement sur les trottoirs est permis, tant que cela ne gêne pas les piétons. 


Le reportage d'Arthur Nys et Tiphaine Pfeiffer :
 
La nouvelle réglementation pour les trottinettes électriques

 

Sur le même sujet

Les + Lus