• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Environnement : Une prime à l'arrachage pour remplacer les haies de thuyas

Les thuyas génèrent des déchets de coupe difficilement valorisables par les communautés de communes. L'opération encourage l'arrachage et la plantation de haies vives. / © FTV
Les thuyas génèrent des déchets de coupe difficilement valorisables par les communautés de communes. L'opération encourage l'arrachage et la plantation de haies vives. / © FTV

Le traitement des déchets de la coupe des arbustes comme les thuyas, les lauriers et les cyprès s'avère être très coûteux pour les collectivités. En Côte-d'Or, deux communautés de communes encouragent l'arrachage de ces essences, pour la plantation de haies vives.

Par F.L.

Deux communautés de communes se lancent dans l'expérimentation

Les communautés de communes d'Auxonne-Val de Saône et des Rives du Saône ont chiffré le coût du recyclage des coupes de haies : le volume de ces déchets est important, mais aussi, ces résidus de coupe ne se recyclent pas facilement.

Déserts de biodiversité

Les thuyas, lauriers et cyprès ne portent ni fleur, ni fruit, ce sont des essences exotiques et elles ne répondent pas aux besoins des abeilles, des insectes et des oiseaux locaux. Elles sont considérées comme des "déserts de biodiversité". Leur plantation est déconseillée.

Utiliser des essences locales

Le cornouiller, le sureau, le noisetier ou l'épine vinette sont des bon substituts pour faire une haie.
De plus, leurs déchets peuvent être compostés.

Aide financière à l'arrachage

Ainsi les habitants des cantons d'Auxonne, Seurre et Saint-Jean de Losne bénéficient d'une aide pour l'arrachage de leur haie.
L'initiative prend fin à la fin de l'année 2016.

Le reportage d'Isabelle Rivierre et Christophe Gaillard

Intervenants :
  • Bruno Bayada, Propriétaire de thuyas
  • Claire Cao Peska, Chargée de programme local de prévention des déchets
  • Nathalie Nicolas, Ex-propriétaire de thuyas
Prime à l'arrachage des haies de thuyas
Le traitement des déchets de la coupe des arbustes comme les thuyas, les lauriers et les cyprès s'avère être très coûteux pour les collectivités. C'est pourquoi depuis le début de l'année, deux communautés de communes de la Côte-d'Or ont mis en place une opération inédite en France d'arrachage de ces arbustes. Pour les remplacer par des haies vives et diversifiées.
 

Sur le même sujet

Stéphane Jobard s'exprime à l'issue du match

Les + Lus