Cet article date de plus de 4 ans

Côte-d'Or : Des micro crédits pour les créateurs d'entreprise précaires

Du 29 mai au 2 juin 2017, l'association pour le droit à l'initiative économique (ADIE) organise une série d'ateliers-conférences à Longvic. L'objectif est de changer le regard sur l'entreprenariat et de permettre d'encourager les plus précaires à créer leur entreprise.
Une créatrice d'entreprise aidée par le micocrédits de l'A.D.I.E
Une créatrice d'entreprise aidée par le micocrédits de l'A.D.I.E © France 3 Bourgogne
Ateliers pratiques, web conférences gratuites, prêts d'honneur et campagne radio : c'est le programme de cette semaine consacrée aux micro crédits. Elle est organisée par l'A.D.I.E, l'association pour les droits à l'initiative économique.

Environ 200 personnes par semaine retrouvent le chemin de l'emploi en créant leur entreprise. 

L'objectif est double pour les organisateurs : combattre les préjugés et créer les conditions d'une économie vertueuse.



Des solutions pour les futurs entrepreneurs précaires


Les aides pour les jeune créateurs d'entreprise sont nombreuses avec notamment :  



En Bourgogne-Franche-Comté, l'Adie a aidé les créateurs d'entreprise à hauteur de 2,4 millions en 2016


Une économie vertueuse


Combattre le chômage et la précarité et créer de l'activité économique, c'est le deuxième défi lancé par l'association. Les jeunes, les seniors et les femmes sont les plus touchés par le chômage et la précarité. Ce sont eux, que l'A.D.I.E veut épauler en priorité en leur permettant de financer un projet d'entreprise,
Sandrine Girardot dans son atelier de tapisserie
Sandrine Girardot dans son atelier de tapisserie © France 3 Bourgogne



La réussite d'une auto-entrepreneuse


Pour Sandrine Girardot, 39 ans, l'aide apportée par l'association a été inestimable puisqu'elle lui a permis de retrouver le chemin de la réussite et de l'emploi. La jeune femme a travaillé en tant qu'assistante de direction, puis dans le domaine de la restauration avant de se lancer dans son auto-entreprise de tapisserie-décoration.

C'est en octobre 2010 qu'elle se jette à l'eau. Après avoir repris ses études, elle fait appelle à l'association pour faire un prêt à hauteur de 5000 euros. Aujourd'hui, elle se sent épanouie dans son activité et estime avoir bien réussi.

Un beau parcours pour cette femme auto-entrepreneuse. 

Reportage de Marie-Lou Robert, Romain Liboz et Eric Vial :

 

durée de la vidéo: 01 min 53
Des micro crédits pour les créateurs d'entreprise précaires ©france 3 Bourgogne





 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie entreprises vie associative société