• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Quels sont les freins à la progression des PME ?

La société Atelier Panel, à Longvic, fabrique des stands d'exposition, du mobilier sur mesure pour les boutiques, hôtels, musées, espaces enfants, etc.
La société Atelier Panel, à Longvic, fabrique des stands d'exposition, du mobilier sur mesure pour les boutiques, hôtels, musées, espaces enfants, etc.

Comment accroître son chiffre d'affaires? Comment rester dynamique sur le marché et continuer à afficher de bons résultats? Les PME (petites et moyennes entreprises) se battent tous les jours pour y arriver. Nous avons rencontré le président du MEDEF 21, PDG d'Atelier Panel à Longvic.  

Par CJ

Tout semble bien aller pour cette entreprise qui a déménagé de Créancey en 2018, pour s'installer dans des locaux tout neufs et plus spacieux au coeur de la zone industrielle de Longvic, dans l'agglomération dijonnaise, en Côte-d'Or. Atelier Panel fabrique des stands d'exposition, du mobilier sur mesure pour les boutiques, hôtels, musées, espaces enfants, etc.

Du personnel a été embauché. Aujourd'hui, elle compte 47 équivalent temps-plein. Depuis quatre ans l'entreprise connaît une croissance à 2 chiffres, mais si tous les indicateurs sont au vert, elle reste prudente, et n'envisage pas de grandir encore en passant le seuil des 50 salariés. En tout cas, pas dans l'immédiat. Car cela induirait un coût supplémentaire difficilement supportable. 

Le PDG d'Atelier Panel, David Butet, explique : "certaines normes, au niveau social et légal, sont compliquées et imposent des coûts comme par exemple la mise en place d'un Responsable des Ressources Humaines dans l'entreprise, ce qui n'existe pas aujourd'hui".  
 
Reportage de Gabriel Talon, Dalila Iberrakene et Laurence Crotet-Beudet
Avec David Butet : PDG d'Atelier Panel et président du MEDEF 21


Le développement de l'entreprise pourrait passer par l'acquisition de nouveaux marchés. Mais cette logique se heurte à des écueils en matière de trésorerie.

Des dépenses plus importantes en achat de matières premières, ainsi qu'en personnel, impliquent nécessairement une prise de risque car le paiement dû par les clients n'entre pas toujours rapidement dans la caisse : "aucun organisme, que ce soient les banques ou d'autres partenaires, ne finance cette trésorerie-là. Or, sans cette trésorerie l'entreprise est contrainte de restreindre son développement", précise David Butet.

Le MEDEF travaille actuellement pour fédérer les acteurs qui pourraient permettre ce financement de trésorerie.  
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cathédrale Saint-Bénigne : la petite forêt de Dijon

Les + Lus