Côte-d'Or : un abattoir clandestin de moutons découvert dans une ferme de Pluvet

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Les gendarmes sont intervenus lundi dans une ferme de Pluvet ( Côte d'Or) où ils ont contrôlé 80 personnes en train de pratiquer l'abattage clandestin d'une centaine de moutons en vue des célébrations de l’Aïd el Kébir.

Alertés par des riverains de la présence d'une centaine de personnes sur une exploitation agricole, les gendarmes se sont rendus sur place en milieu de journée et ont constaté l'existence d'un lieu d'abattage "sauvage" dans une stabulation, a précisé à l'AFP la procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare.

Le lieu avait été mis à disposition par l'exploitant agricole "en toute connaissance de cause", puisqu'il vendait les moutons, égorgés sur place par les acheteurs, a-t-elle ajouté.

Les identités des personnes présentes et de celles ayant payé leur mouton par chèque ont été relevées, tandis que les moutons tués en toute illégalité ont été saisis et remis à l'équarrissage pour destruction, selon Mme Tarrare.

Dans le Nord, des gendarmes ont aussi découvert lundi un abattoir clandestin et une cinquantaine de moutons à Vieux-Berquin , entre Lille et Dunkerque, alors que les musulmans célèbrent l'Aïd el-Adha, a-t-on appris auprès de la préfecture du Nord.

L'abattage d'un animal dans des conditions illicites est puni de six mois d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.

Les musulmans célèbrent à partir de lundi l'Aïd el-Adha (la fête du sacrifice) ou Aïd el-Kébir (grande fête), durant laquelle plus de 100.000 moutons sont abattus en France en trois jours. Outre les 120 abattoirs pérennes, une soixantaine d'abattoirs temporaires ont été agréés afin d'enrayer les pratiques clandestines.

Le reportage de S. Bouillot et R. Liboz avec :
  • Marie-Christine Tarrare, procureure de la République de Dijon
  • images de bâtiment de la DDPP
  • Eric Dumoulin, directeur Départemental de la Protection des Populations (DDPP21)
durée de la vidéo: 01 min 45
Côte-d'Or : découverte d'un abattoir clandestin de moutons

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité