Pollution aux particules fines : l'alerte est levée en Côte-d’Or

Des automobiles circulent sur le réseau autoroutier le 6 décembre dernier, jour de pic de pollution aux particules fines. / © Maxppp
Des automobiles circulent sur le réseau autoroutier le 6 décembre dernier, jour de pic de pollution aux particules fines. / © Maxppp

Les concentrations de particules fines étaient élevées en Côte-d'Or ce week-end. Après avoir annoncé que la situation se poursuivait ce lundi 12 décembre 2016, Atmosfair Bourgogne a finalement levé l'alerte dans la matinée. 

Par B.L.

Le seuil d'information du public ( qui est fixé à 50 microgrammes par m3 ) est déclenché en Côte-d'Or, avait indiqué Atmosfair Bourgogne, l’association qui est chargée de la surveillance de l’air.

Les personnes sensibles devaient limiter leurs déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux heures de pointe. Elles devaient aussi limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu'à l'intérieur.

Le dépassement du seuil d'information est déclenché en Côte-d'Or en raison d'une forte concentration de particules fines lundi 12 décembre 2016
Le dépassement du seuil d'information est déclenché en Côte-d'Or en raison d'une forte concentration de particules fines lundi 12 décembre 2016

Finalement, la situation s'est suffisamment améliorée pour que l'alerte soit levée en fin de matinée.

A quoi sont dûs les épisodes de pollution aux particules fines ?

Des conditions anticycloniques stables limitent la dispersion des polluants et entraînent des concentrations élevées. Ces particules fines, qui s’immiscent dans les poumons, proviennent du chauffage (principalement le chauffage à bois et au fioul), du transport routier et des activités industrielles.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus