• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : les maires en ont assez des décharges sauvages !

La dernière décharge sauvage en date, à Chambeire, sur la commune de Genlis (Côte-d'Or) : tuiles, tuyau, câbles électriques, amiante....déposés depuis 3 ans régulièrement dans le bois à 2km du village. / © Maeva Damoy FTV
La dernière décharge sauvage en date, à Chambeire, sur la commune de Genlis (Côte-d'Or) : tuiles, tuyau, câbles électriques, amiante....déposés depuis 3 ans régulièrement dans le bois à 2km du village. / © Maeva Damoy FTV

Sur la commune de Genlis, près de Dijon, à Chambeire, la maire Martine Bligny ne décolère pas. 35 mètres cubes de gravats et de débris divers ont été déposés sauvagement, en pleine nature. 

Par F.L.

Dépôt de gravats et de déchets
Plaques de plâtre, gravats, briques, tuiles, câbles électriques, vieilles batteries... les dépôts sauvages d'ordures se multiplient dans la plaine dijonnaise. Certains de ces déchets contiennent de l'amiante.
On dénombre une quinzaine de ces dépôts en Côte-d'Or.
La faute à des entrepreneurs peu scrupuleux ou des particuliers indélicats.

Un coût pour les communes
Non seulement les maires doivent payer pour l'enlèvement des déchets, mais aussi doivent payer pour leur recyclage et traitement.
A Chambeire, les déchets sont déposés depuis 3 ans régulièrement dans le bois, à 2 kilomètres du village.
La maire, Martine Bligny (SE), est impuissante et en colère.

Le seul levier : verbaliser les contrevenants
Martine Bligny va faire voter vendredi soir 5 octobre en conseil municipal un arrêté pour pouvoir verbaliser les pollueurs.
Une mesure prise par le maire d’Izier, Patrice Espinosa (SE),  et qui a fait ses preuves.
Il ne constate plus de décharge sauvage depuis 2014. 
L'amende est de 250 euros en cas de constatation, et assorti d'une astreinte de 30 euros par jour.

Le reportage de Maeva Damoy et Christophe Gaillard
Intervenants :
  • Martine Bligny, Maire de Chambeire (SE)
  • Patrice Espinosa, Maire d'Iziers (SE)
Côte-d'Or : les maires contre la multiplication des décharges sauvages
En Côte-d'Or, les maires sont en colère. Une quinzaines de communes abritent bien malgré elles des décharges sauvages. Des déchets entreposés illégalement par des particuliers ou des entreprises qui ne se rendent plus dans les déchetteries. Des incivilités qui polluent et qui coûtent aux élus et à leurs administrés. Maeva DAMOY et Christophe GAILLARD

 

Que dit la loi ?

Pour les particuliers, l'amende est de 75 euros en cas de dépôt sauvage. Elle peut monter jusqu'à 1500 euros, en cas d'utilisation d'un véhicule.

Pour les professionnels, l'amende est de 75000 euros, et les peines peuvent aller jusqu'à deux ans de prison.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus