Elles se sont multipliés ces dernières années.
Désormais, à chaque marché de Noël ou presque sa patinoire. Ou ses sculptures de glace, c'est selon.

De Dijon à Besançon et de Belfort à Sens, la glace se déguste sans modération.

Une mode dénoncée avec force par Europe Ecologie-Les Verts. Cécile Prudhomme, co-secrétaire du parti écologiste en Franche-Comté, dénonce des équipements gourmands en eau et en énergie, incompatibles avec les enjeux environnementaux et la période de sécheresse qui impose des économies d'eau toujours en vigueur.

"La semaine prochaine il va faire 13°", alerte Cécile Prudhomme. A Besançon par exemple, la plaquette présentant les animations de Noël précise qu'une quarantaine de statues de glace sera présentée sous un chapiteau de 150 mètres carrés "maintenu à une température constante de – 6°C".

"Sincèrement, les patinoires c'est d'un autre temps", dénonce la représentante d'EELV, à peine satisfaite par les efforts de la ville de Montbéliard, qui utilise de l'eau recyclée pour faire sa glace.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.