• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Don de sang : l'EFS Bourgogne-Franche-Comté appelle les donneurs à ne pas relâcher la mobilisation

Image d'illustration. / © MIGUEL MEDINA / AFP
Image d'illustration. / © MIGUEL MEDINA / AFP

Si les stocks de sang sont satisfaisant, la semaine à venir s'annonce tendue : moins de collectes sont organisées pour des besoins qui ne diminuent pas. Et le début de l'année 2019 pourrait se montrer encore plus rude...

Par Margot Desmas

Une semaine sous tension s'annonce pour l'Etablissement français du sang (EFS) en Bourgogne-Franche-Comté. Moins de collectes seront organisées en cette période de fêtes mais les besoins en sang, eux, ne vont pas diminuer.

"Notre offre de collectes va être réduite, donc on insiste auprès de nos donneurs pour qu'ils se présentent malgré tout, affirme Christophe Barisien, responsable régional des prélèvements. On attend surtout une mobilisation des donneurs pour les plaquettes qui ne se conservent pas plus d'une semaine."
 

Si les réserves sont encore "confortables", selon le médecin, il ne faut pas que les dons baissent pour autant. Surtout pour le groupe sanguin A- qui essuie un "début de tension".

 

Arrivée des épidémies


Les maisons du don restent ouvertes toute la semaine et des collectes mobiles sont prévues. En tout, on compte une trentaine de points de collecte dans la région. Cherchez le plus proche de chez vous sur la carte de l'EFS.

Cette année, les stocks de sang sont plus hauts qu'ils ne l'étaient en 2017. La raison ? "Les épidémies hivernales ne sont pas encore apparues, contrairement à l'an dernier, explique Christophe Barisien. Et il n'y a pas eu d'intempérie majeure qui a gêné les collectes."

Mais la situation pourrait bien s'assombrir début 2019. "Les épidémies risquent d'arriver rapidement en début d'année, notamment la grippe ou la gastro, donc il faut rester prudent", prévient le responsable régional des prélèvements. 

 

Sur le même sujet

Crèches Favigny-sur-Ozerain

Les + Lus