• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé reporte sa visite dans le Doubs

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé / © Leon Tanguy - maxppp
Agnès Buzyn, la ministre de la Santé / © Leon Tanguy - maxppp

La ministre était attendue lundi 5 mars à Besançon (Doubs) où elle devait visiter plusieurs installations dont la caisse primaire d'assurance maladie et le pôle cancer-biologie au CHU. 

Par Sophie Courageot

Voici le programme de cette visite officielle qui a donc été reportée à une date ultérieure en raison d'un impératif d'agenda.


09 h 30 - Visite de la CPAM du Doubs 
Présentation du dispositif PFIDASS (Plate-forme d’intervention départementale pour l’accès aux soins et à la santé) d’accompagnement des assurés en situation de renoncement aux soins.
Présentation du dossier médical partagé, qui permet de stocker en un seul espace dématérialisé et hautement sécurisé, toutes les informations utiles liées à la santé afin d’améliorer la prise en charge des assurés et la coordination des soins.

11 h 00 - Visite au CHU de Besançon du nouveau bâtiment du pôle cancer-biologie

La ministre de la Santé visitera les nouveaux locaux regroupent les activités de cancérologie, les laboratoires de biologie et le siège de l’institut régional fédératif du cancer (IRFC). Ils offrent une infrastructure en phase avec les techniques de pointe, notamment en curiethérapie et en radiothérapie, ainsi qu'un confort optimal pour le bien-être des patients. 

15h00 - Visite à l’Agora résidence
Présentation de la résidence sociale et des dispositifs d’accompagnement des résidents, notamment du volet médico-social avec les « lits halte-soins-santé » à destination des personnes souffrantes, isolées ou sans domicile.

Ce même jour, une autre visite ministérielle aura lieu en Bourgogne Franche-Comté. Brigitte Macron accompagnera Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, à Dijon lundi 5 mars 2018. Ce déplacement a lieu dans le cadre de la lutte contre le harcèlement à l’école.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus