Cet article date de plus de 4 ans

L'anniversaire des fusillés de la citadelle le 26 septembre 1943

Ce matin avait lieu la 73e Cérémonie de Valmy à Larnod, prés de Besançon, en l'hommage des fusillés et des déportés des groupes de résistants Guy Mocquet et Marius Vallet. Ils ont été fusillés le 26 septembre 1943 à la citadelle de Besançon.
© Jean-Stéphane Maurice
Le groupe Guy Mocquet, dirigé par Marcel Simon était constitué de jeunes hommes de Larnod et de ses environs, en banlieue de Besançon. Il s'est affilié aux FTP en 1943. Constitué dès juin 1940, il prit le nom de « Guy Mocquet », en février 1943, en l'honneur du jeune lycéen fusillé par l'occupant allemand le 22 octobre 1941 au camp de Châteaubriant.

Marcel Simon dirigeait le groupe Guy Mocquet
Marcel Simon dirigeait le groupe Guy Mocquet © Citadelle de Besançon


Le groupe a été à l'origine de plusieurs coups de main contre l'occupant jusqu'à sa dissolution en juillet 1943 après l'arrestation de 18 de ses 31 membres entre les 1er et 6 juillet. Douze d'entre eux furent fusillés à la citadelle de Besançon le dimanche 26 septembre 1943, en même temps que quatre autres appartenant au groupe Marius Vallet, soit seize personnes par groupes de quatre. Sept autres membres connurent la déportation dont trois ont survécu.

Parmi la trentaine d'attentats dont les membres du groupe furent accusés figurent des destructions d'écluses, de voies ferrées, de pylônes électriques, deux tentatives de pénétration dans le fort de Montfaucon pour dérober des explosifs, des vols de tickets d'alimentation et l'attaque d'un commissaire des douanes qui succombera à ses blessures.

Des 17 condamnés à mort, le 17 septembre 1943, seul André Montavon sera gracié du fait de sa nationalité suisse, et déporté. Les avocats de la défense ne purent pas sauver Marcel Reddet et Henri Fertet malgré leurs jeunes âges (17 ans). Ce dernier écrira le 26 septembre à ses parents une lettre poignante.
Le jeune Henri Fertet
Le jeune Henri Fertet © Citadelle de Besançon
La lettre de Henri Fertet écrite à la Citadelle avant d'être fusillé
La lettre de Henri Fertet écrite à la Citadelle avant d'être fusillé

 

durée de la vidéo: 01 min 51
Rocher de Valmy : hommage aux fusillés


L’Association “Ami, Entends-tu ?” dont on voit un extrait dans le reportage a pour vocation de poursuivre le travail de mémoire et de témoignage si bien mené par les Compagnons et anciens résistants auprès de tous les Français, et plus particulièrement auprès des plus jeunes générations. La première action de cette association est de porter le spectacle Ami, Entends-tu ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire résistance seconde guerre mondiale