• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : 40 ans de sculpture pour Antoine Aranda

Antoine Aranda, sculpteur bisontin / © France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice
Antoine Aranda, sculpteur bisontin / © France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice

L'année 2019 sera marquante pour le sculpteur bisontin Antoine Aranda. Il va fêter les 40 ans de son parcours d'artiste à travers plusieurs expositions en France mais aussi en Chine. L'occasion de découvrir les différentes sources d'inspiration de son travail dans son atelier.

Par Michel Buzon

Des courbes patinées aux formes géométriques abstraites, du bronze au bois, Antoine Aranda mène une quête indicible de l'infinitude jalonnée par l'imaginaire et le sens du partage. Sa culture méditerranéenne et espagnole doublée d'un ancrage fort au pays des utopistes, l'a conduit vers des chemins multiples, notamment le carré ,imprégné par les chiffres 3 et 5, qu'il définit comme étant ceux de la maison, de la famille (3) et de l'imaginaire (5).
 
40 ans de sculpture pour Antoine Aranda
Reportage Michel Buzon, JS Maurice avec Antoine Aranda, sculpteur. Joseph Cavallin Passionné d'art - Monique Pierson Passionnée d'art -
 

La troisième vie des traverses


Son dernier « support » de création est le bois. Le bois de charpente dans un premier temps puis plus récemment les traverses de chemin de fer pour lesquelles la notion de récupération semble réductrice. Après la vie biologique puis son utilisation par l'homme, c'est une troisième vie , un nouveau souffle qu'il offre à ces matériaux, les passant d'une vie horizontale à une vie verticale. Des traverses serties de calligraphies. 
 
Les traverses sculptures d'Antoine Aranda / © France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice
Les traverses sculptures d'Antoine Aranda / © France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice


« Mon travail utilise des matériaux variés car il explore plusieurs corpus de la tradition, de la pensée mystique. Il se veut un cheminement autour de la métamorphose et de la résurrection" explique le sculpteur. L'altuglas est un verre synthétique, « l'artificiel utile ». C'est le futur, en opposition avec le bois symbolisant le passé. Les poutres de charpente sont le trait d'union entre la vie, la mort, ce qui survient après : la finitude d'un cycle et l'infinitude de la vie, magnifiée par les calligraphies et inclusions sur plaques de verres. » Antoine Aranda.


Les expositions Aranda en 2019 

  • Mars/ avril 2019 :  Rétrospective France,Espace Aranda à Besançon
  • Juin 2019  :  Rétrospective Chine , Complexe art et culture à Shenyang Liaoning 
  • Du 6 au 9 juin 2019 : Base' art up cycling à Saint- Raphaël, Festival du mécénat et de l'art contemporain 

 

Sur le même sujet

Sens : la Croix-Rouge déplore le vol de son camion frigorifique

Les + Lus