Besançon : Grâce au sang-froid du conducteur, l'accident du Petit Train dans la descente de la Citadelle n'a pas fait de blessé.

Publié le Mis à jour le

A la suite d'un problème de frein ce jeudi 17 août vers midi, le chauffeur du Petit Train de Besançon a réussi tout de même à stopper son véhicule dans la forte descente de la Citadelle. Grâce au sang froid du chauffeur, les 12 passagers de ce train touristique sont indemnes.

En venant de la Citadelle de Besançon, la descente est raide. Ce jeudi 17 août vers midi, 12 passagers sont à bord du Petit Train de Besançon en direction de Chamars. Une balade touristique dans les rues de la capitale comtoise.

Lorsque le chauffeur du Petit Train a réalisé qu'il n'arrivait plus à freiner, il a eu l'idée d'appuyer son véhicule le long du mur pour tenter de ralentir sa course. Cela a marché ! Il a pu s'arrêter en percutant légèrement le mur. Un sang-froid qui a permis d'éviter le pire. Aucun passager n'a été blessé et le chauffeur est indemne. 

Très rapidement, une équipe de la police municipale est arrivée pour sécuriser les lieux. Puis les Pompiers et la police nationale sont également venus sur place. 

L'adjointe de la municipalité de permanence, Aline Chassagne, s'est déplacée. D'après son témoignage, les "passagers ont été très reconnaissants envers le chauffeur". Aucun n'a voulu être amené à l'hôpital. Une navette par bus les a raccompagnés au parking de Chamars.

En 2009, un accident dans la descente de la Citadelle, mais à un autre endroit, avait fait 10 blessés. La circulation du Petit Train, exploitée par la compagnie Droz-Barthelet, n'avait pu reprendre qu'en 2014.  

Cette fois-ci, les touristes devraient pouvoir prendre un tout nouveau Petit Train d'ici la fin du mois. Un nouveau modèle avait été commandé par la compagnie Droz-Barthelet avant l'accident de ce 17 août et doit être livré prochainement. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité