• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : pénurie de médicaments, faut-il s'inquiéter ?

Pénurie de médicaments : le Solupred manque / © F. Le Moing
Pénurie de médicaments : le Solupred manque / © F. Le Moing

Les laboratoires pharmaceutiques manquent de certains médicaments : Solupred, Prednisolone ou encore anti-épileptiques. Pour des malades, comme Jean-Michel Lallement, greffé d'un rein, ces médicaments ou leurs génériques sont vitaux.

Par Catherine Eme-Ziri

La pénurie de corticoïdes en France depuis plusieurs semaines et notamment du Solupred (un médicament à base de cortisone) suscite de l'inquiétude pour certains malades pour qui il est vital . C'est le cas de Jean-Michel Lallement qui a été gréffé du rein il y a 35 ans et qui doit en prendre chaque jour pour éviter un rejet de greffe.

Cette pénurie est confimée par les médecins et les pharmaciens qui trouvent heureusement des solutions, même si les génériques manquent  parfois aussi à l'appel (Prednisolone notamment). La situation devrait en théorie redevenir normale à la fin du mois de juin.

La cause ?  Des retards de production dans les laboratoires pharmaceutiques expliqueraient ces ruptures de stocks, des ruptures de stocks qui deviennent d'ailleurs  de plus en plus chroniques en France. D'autres médicaments commes les anti epileptiques ou certains vaccins sont parfois difficiles à trouver.

 
Besançon : pénurie de médicaments, faut-il s'inquiéter ?
Certains médicaments manquent dans les pharmacies, pourtant, pour certains malades,, ils sont vitaux. Reportage : L. Ducrozet, F. Le Moing et S. Dufour Avec en interview : Jean-Michel Lallement et Annick Bovay, pharmacienne

 

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus