• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : rassemblement devant le commissariat pour protester contre la garde à vue de deux “gilets jaunes”

Une dizaine d'entre eux étaient présents. / © France 3
Une dizaine d'entre eux étaient présents. / © France 3

Les deux "gilets jaunes", en garde à vue depuis ce jeudi matin ont été libérés pendant la mobilisation. Ils se sont vus reprocher de ne pas avoir obtempéré à un ordre de dispersion lors d'une manifestation à Besançon.

Par France 3

Une dizaine de "gilets jaunes" s'est réunie devant le commissariat de la Gare d'eau, jeudi 27 décembre autour de 17h30 à Besançon. Ils réclament la remise en liberté de deux d'entre eux, convoqués par la police et placés en garde à vue depuis ce jeudi matin. 

Les deux hommes sont sortis de garde à vue au moment de la mobilisation. 

Ces derniers se sont vus reprocher de ne pas avoir obtempéré à un ordre de dispersion lors d'une manifestation de "gilets jaunes", à Besançon.
 

"On m'a accusé d'être un organisateur des manifestations et d'être resté quand il y a eu les dispersions pendant la dernière manifestation, explique Frédéric Vuillaume. Mais nous, on avait justement essayé de faire reculer la manifestation pour éviter les gazages."

La mobilisation qui s'est déroulée à Besançon, samedi, a été le théâtre d'affrontements avec les forces de l'ordre, avec notamment des tirs d'acide. Dimanche soir, le bilan faisait état de 17 interpellations. Le bilan ne fait état d'aucun blessé, que ce soit du côté des manifestants ou des forces de l’ordre.

"Mais ce ne sont pas les bonnes personnes qui ont été interpellées", dénonce Frédéric Vuillaume.

 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus