• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Centenaire de 14-18 : Qui sont les poilus de votre famille morts pendant la première guerre mondiale ?

Un jeune poilu lors d'une reconstitution historique sur le champ de bataille de Verdun / © Alexandre MARCHI - maxPPP
Un jeune poilu lors d'une reconstitution historique sur le champ de bataille de Verdun / © Alexandre MARCHI - maxPPP

Quelle famille française n'a pas été décimée par la guerre de 14-18 ? Le portail grand mémorial archive plus des milliers de matricules des Archives départementales et du fichier des Morts pour la France du ministère des Armées. Tapez votre nom de famille et découvrez les documents d'époque. 

Par Sophie Courageot

Ils s'appelaient Alfred Just Amiot, ou Arthur Eugène Victor Badoz. Ils sont morts pour la France. Tous ces soldats font partie de notre généalogie. 

L'un est mort à Besançon dans une usine de l'avenue Montrapon, l'autre est mort dans la Marne des suites de ses blessures. 

Ils sont l'une des nombreuses victimes de la première guerre mondiale. En France, 1.397.800 militaire sont morts durant le conflit, 300.000 civils ont perdu la vie. 
 
© Grand Mémorial
© Grand Mémorial


Au fil des mois et des années, les archives de ces soldats sont numérisées. Le projet  « Grand Mémorial », initié par le ministère de la Culture et de la Communication donne accès à l’ensemble des registres matricules pour les classes 1887 à 1921, ainsi qu’au fichier des Morts pour la France du ministère de la Défense.

La Première Guerre mondiale a fait au total 18,6 millions de morts en Europe.
 

Chercher un poilu de votre famille sur le site Grand Mémorial


► www.culture.fr/Genealogie/Grand-Memorial

Il vous est possible de faire une recherche par nom, par département, par commune ou même par métier dans la fonction recherche avancée.


En Bourgogne-Franche-Comté par exemple, pour les départements du Jura, Doubs et Territoire-de-Belfort plus de 78 000 hommes ont déjà été répertoriés. De nouvelles intégrations vont suivre, le travail de numérisation se fait progressivement par des services et des bénévoles. 
 
© Grand Mémorial
© Grand Mémorial

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus