• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Concours de jeunes chefs d'orchestre de Besançon : une Japonaise, un Chinois et un Français en finale

Finale du 56 e concours international des jeunes chefs d'orchestre de Besançon avec Li Haoran, Nodoka Okisawa et Victor Jacob / © Yves Petit- festival international de musique de Besançon
Finale du 56 e concours international des jeunes chefs d'orchestre de Besançon avec Li Haoran, Nodoka Okisawa et Victor Jacob / © Yves Petit- festival international de musique de Besançon

Nodoka Okisawa, Li Haoran et Victor Jacob sont les finalistes du 56 e concours international de jeunes chefs d'orchestre. Pour la finale de ce samedi, ils devront diriger  "Constellations", la création de Eric Tanguy et "Mort et transfiguration", poème symphonique op.24 de Richard Strauss. 

 

Par Isabelle Brunnarius

Ils étaient six, ils ne sont plus que trois. Après près d'une demi-heure de délibération, le jury a retenu une femme et deux hommes.  La Japonaise Nodoka Okisawa, 32 ans, le Chinois Li Haoran, 33 ans et  le Français Victor Jacob, 28 ans. 
Pour cette demi finale traditionnellement consacrée à la direction d'un oratorio et d'un extrait d'opéra,  ils ont dirigé le Chœur de l'Opéra de Dijon et le Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern dans des extraits du Stabat Mater de Poulenc. En soirée,  six chanteurs issus de l'École Normale de musique de Paris Alfred Cortot et l'orchestre allemand ont été dirigé dans le final de Cosi fan tutte de Mozart.

Pour choisir les trois finalistes, le jury a pris en comptre l'ensemble des épreuves depuis lundi. Et comme pour chaque édition de ce prestigieux concours, les finalistes devront diriger une oeuvre symphonique et la création mondiale du compositeur invité en residence pendant deux ans par le festival. Eric Tanguy a écrit "Constellations" tout spécialement pour cette finale. 
 
 

 Qui sont les trois finalistes ?


Victor Jacob

Ce Français, âgé de 28 ans, a déjà été demi-finaliste du concours de Besançon. Il a également participé à la demi-finale du concours de Hong Kong. Actuellement, il est chef assistant de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège. Victor Jacob est diplômé d’un Master de direction d’orchestre de la Royal Academy of Music de Londres et du CNSM de Paris (classe d’Alain Altinoglu).
Victor Jacob est régulièrement invité par l’Orchestre National de Montpellier Occitanie et le Chœur / Maîtrise de Radio France. Il a déjà collaboré avec l’Orchestre du Festival Campos do Jordão au Brésil, le Hong-Kong Sinfonietta, l’Orchestre Symphonique de Kielce en Pologne ou l’Orchestre Symphonique de Bucarest. Comme chef-assistant pour l'opéra, il collabore avec Nathalie Stutzmann et l’Orchestre Philharmonique de Radio-France ainsi que Paolo Arrivabeni aux Chorégies d’Orange avec l’Orchestre National de France. Cette saison, il devient également assistant de Fabien Gabel à l’Orchestre Français des Jeunes. Il est lauréat de la Fondation Safran et du Arts and Humanities Research Council
 

Nodoka Okisawa

Cette japonaise de 32 ans a remporté le 1er prix et le prix spécial du 18e Concours international de direction de Tokyo et le 3e prix du 7e Concours international de direction « Jeunesses Musicales » de Bucarest. Elle a étudié à l'Université des Arts de Tokyo et à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin avec les professeurs Christian Ehwald, Hans-Dieter Baum, Manuel Nawri, Ken Takaseki et Tadaaki Otaka. Elle a été choisie comme étudiante à la Fondation Félix Mendelssohn Bartholdy et a étudié avec Kurt Masur. Elle a également participé à des masterclasses avec Neeme Järvi, Paavo Järvi, Peter Gülke et Riccardo Muti. Parmi les orchestres qu'elle a dirigés figurent le Konzerthaus Orchestra Berlin, l'Orchestre Philharmonique de Magdebourg, l'Orchestre Philharmonique George Enescu, l'Orchestre Symphonique Métropolitain de Tokyo, le New Japan Philharmonic. Elle a dirigé le nouvel opéra Neue Szenen au Deutsche Oper Berlin et a travaillé sur de nombreux autres projets d'opéra.

Li Haoran

Ce Chinois de 33 ans a été le lauréat du 5e Concours international de direction d'orchestre "Jeunesses Musicales" de Bucarest (Roumanie),  Li Haoran a récemment remporté le « Prix de l'Orchestre Philharmonique de Radio-France » et le « Prix du public » au 4e Concours international de direction Evgeny Svetlanov en 2018 à Paris. Né dans une famille de musiciens en Chine, Haoran a commencé à apprendre le piano à l'âge de six ans et a donné son premier concert public à l'âge de dix ans. Il a étudié la direction d'orchestre auprès du professeur Xia Xiao-Tang en vue de son diplôme de bachelor au Conservatoire central de musique de Pékin en Chine. En 2011, il s'installe en Allemagne pour poursuivre ses études musicales à la prestigieuse Hochschule für Musik «Hanns Eisler» de Berlin, où il obtient en 2016 son «Konzertexam». Parmi ses professeurs, on peut citer le professeur Christian Ehwald, le professeur Hans-Dieter Baum et le professeur Alexander Vitlin.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus