• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Elections européennes : le clip du gouvernement accusé de propagande

Le clip du gouvernement français pour inciter les électeurs à voter aux élections européennes fait polémique / © Capture du clip du gouvernement
Le clip du gouvernement français pour inciter les électeurs à voter aux élections européennes fait polémique / © Capture du clip du gouvernement

Le clip affiche plus d'un millions de vues. Plusieurs élus et associations s'insurgent contre ce clip qui montre l'Italien Matteo Salvini et l'Hongrois Viktor Orban comme des repoussoirs. Le clip fait réagir en Bourgogne Franche-Comté. 

Par Sophie Courageot


L'objet de la polémique. Un clip de 30 secondes mis en ligne le 26 octobre.  "Immigration: maîtriser ou subir ?", "climat: agir ou ignorer ?", "emploi: partenaires ou concurrents ?", "Europe: union ou division ?", sont les quatre thèmes abordés, dans ce clip. Les images sont choc et la musique alarmiste.
On découvre des images de migrants sauvés de la noyade, de femmes portant leurs enfants à bout de bras ou encore de catastrophes naturelles. Puis surviennent celles du ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini et du Premier ministre Viktor Orban, haranguant les foules. 
 
clip élection européennes


En Bourgogne, Charles Henri Gallois, trésorier et responsable National de l'UPR dénonce ce clip "non seulement de la grossière propagande pro #LREM mais il relaie en plus une #infox : votre vote qui changerait l'Europe".


A Besançon, Michel Omouri, conseiller municipal LR demande au CSA de donner un avis sur ce clip de campagne qu'il considère orienté pour la liste #LREM aux prochaines européennes. C'est pour lui clairement de la propagande de l'équipe Macron. 
 


Marine Le Pen, présidente du Front National s'est également exprimée. Elle pointe l'utilisation de l'argent public pour financer selon elle un clip de propagande électorale. 
 
 

Plusieurs recours sont déposés contre le clip 


Le mouvement Générations a annoncé qu'il allait saisir le CSA et la Commission nationale des comptes de campagne au sujet d'un clip.
"En réalité, ces clips sont des vidéos partisanes de La République En Marche financées sur fonds publics. Leur contenu totalement orienté (...) n'a aucun rapport avec une incitation à la citoyenneté", s'insurge dans un communiqué Mehdi Ouraoui, le porte-parole du mouvement fondé par l'ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon.

"Je demande le retrait immédiat de ces clips de campagne LREM maquillés en clips officiels sur fonds publics", a réagi jeudi Mehdi Ouraoui du mouvement Générations.
    
Les élections européennes auront lieu en mai 2019.  Emmanuel Macron n'a cessé ces dernières semaines de marteler que ces élections se résumeraient à une lutte entre progressistes et nationalistes dont Salvini et Orban seraient les premiers représentants.

 

 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus