• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le Frac à la lampe de poche

© Sofian Aïssaoui
© Sofian Aïssaoui

Hier soir, le FRAC de Besançon ouvrait ses portes aux spectateurs jusqu'à minuit. Une soirée nocturne au cours de laquelle mieux valait ne pas avoir oublié sa lampe de poche. 

Par Fabienne Le Moing

Le Fonds Régional d'Art Contemporain proposait hier soir un concept original qui a attiré du monde. 
Les spectateurs ont pu écouter un concert éclairé à la bougie et découvrir ensuite les expositions du FRAC à la lumière de leur lampe torche.

Le dernier mouvement de la Symphonie n° 45 de Joseph Haydn en écho à Finale (Les Adieux) de Dominique Blais. étaient interprétés par le jeune orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Besançon.

Besançon : la nocturne du FRAC
Hier soir, le FRAC de Besançon ouvrait ses portes aux spectateurs jusqu'à minuit. Un sujet de Sofian Aïssaoui, Jean-Stéphane Maurice et Karl Monnin. Avec Dominique Blais : artiste, Sylvie Zavatta : directrice du Frac et Éric Scrève : directeur du Conservatoire.

 

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus