Impressions : entre le soleil levant et les rails, un tramway

Ambiance particulière aux premières heures du jour sur Planoise. La cité de 20 000 âmes dort encore et déjà à l'angle de la rue du Barbant et de celle du Piémont, on s'affaire...

Un riverain fan de tramway vient en voisin. Il a enfilé une polaire sur son pyjama et il est sur place depuis 4 heures et demi. Quelques retraités, des lève-tôt, sont là eux aussi. Pour rien au monde, ils n'auraient raté l'événement. On discute un peu, entre voisins.
Dans le même temps, des hommes en jaune s'activent. Tendus, un peu. Concentrés, beaucoup. Plusieurs entreprises sont présentes sur les lieux : la CAF, le constructeur du tram, Systra, qui s'occupe du matériel roulant et bien sûr les personnels de la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon.
La rame fait son striptease : la bâche est soulevée, elle apparaît, cette première rame, toute bleue dans le soleil... Avant d'être amenée au-dessus des rails.
Les voitures continuent de traverser le carrefour. Certains automobilistes profitent du feu rouge pour prendre une photo avec leur téléphone portable. Le trafic s'intensifie à l'approche de 8 heures.
Une rampe est aménagée pour permettre à la rame de descendre sur les rails.
Oui, elle l'a bien descendue. En star. Attendue et photographiée. Il ne manquait que les applaudissements.

Revivez cette matinée un peu particulière, au pied des tours et du tramway, en relisant notre direct matinal réalisé par Catherine Eme-Ziri et Pascal Sulocha.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
travaux du tramway transports en commun
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter