• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'investiture d'Éric Alauzet pour LREM aux municipales de Besançon crée des tensions au sein du parti présidentiel

Éric Alauzet portera bien la candidature LREM aux municipales à Besançon en mars prochain. / © Philippe Arbez
Éric Alauzet portera bien la candidature LREM aux municipales à Besançon en mars prochain. / © Philippe Arbez

Au terme d'un débat houleux au sein du bureau exécutif de la République en Marche, le député Éric Alauzet a été officiellement investi candidat à la mairie de Besançon. Les mots d'ordre de renouvellement et de parité n'auront pas suffi à porter Alexandra Cordier, référente LREM du Doubs.

Par Florence Cicolella

La secrétaire d’Etat à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, en avait fait un symbole. Les investitures LREM pour les municipales de 2020 devaient sacrer la parité, la jeunesse et le renouvellement. Avec Stanislas Guérini, délégué de la République en Marche, elle avait lancé une tribune dans le journal La Parisien - Aujourd'hui en France intitulée "Mesdames, devenez maire !", invitant les femmes à se porter candidates en mars 2020.

La victoire d'Éric Alauzet, député LREM (ex-EELV) sur Alexandra Cordier, conseillère du maire LREM sortant de Besançon Jean-Louis Fousseret, et déléguée départementale LREM du Doubs, par 11 voix contre 8, a rendu Marlène Schiappa furieuse. « Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme à partir de maintenant », a-t-elle déclaré ce matin au même journal. 

Pour Éric Alauzet, ce débat sur la parité n'a fait qu'envenimer les choses et perturbé une décision déjà faite. "La commission nationale d'investiture s'était réunie il y a dix jours et avait tranché assez rapidement le sujet, explique-t-il. Ma capacité à rassembler et la profondeur du projet. Il se trouve que là il y a eu une éruption très très forte du débat, autour de la parité, un peu déconnecté de la réalité du terrain..."
 

Un rassemblement à mener



De son côté, Alexandra Cordier, dit accepter la défaite. "Il y a eu une belle compétition, encaisse-t-elle. Il n'y a aucun regret à avoir...La commission nationale d'investiture fait une proposition, le bureau exécutif l'entérine. Et là pour la première fois, il y a eu un débat, parce qu'il y avait deux projets, deux beaux projets et tout simplement, celui d'Éric a remporté l'investiture de trois voix. Et nous l'acceptons..."

Quant au rapprochement des forces LREM en présence. Chacun fait mine de le vouloir, sans pour autant l'amorcer. "La victoire de la République en Marche n'est pas acquise à Besançon, il faut continuer le combat des idées, ajoute Alexandra Cordier. Il y a un rassemblement à mener (...) Aujourd'hui Éric Alauzet n'a pas encore fait la démarche de rassemblement...mais on l'appelle"
 
Éric Alauzet investi candidat LREM aux municipales 2020 à Besançon
Le député LREM, Éric Alauzet a été désigné candidat a la mairie de Besançon par le bureau exécutif de La République en Marche, au terme d'un débat houleux, par 11 voix contre 8 pour Alexandra Cordier, déléguée départementale du Doubs du parti présidentiel. Reportage de Thierry Chauffour et Philippe Arbez Avec Éric Alauzet, député LREM du Doubs et Alexandra Cordier, déléguée LREM départementale du Doubs


 

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus