"Le Tour de France, la course qui fait rêver tout le monde, moi le premier": le cycliste Romain Grégoire est l'invité de Parole publique

Publié le
durée de la vidéo : 00h07mn37s
Néo-professionnel, le Bisontin Romain Grégoire a remporté ses premières victoires avec une étape et le classement général des Quatre Jours de Dunkerque. Il est l'invité de Jérémy Chevreuil dans Parole publique sur France 3 Franche-Comté. ©France 3 Franche-Comté

A 20 ans, il confirme déjà tous les espoirs placés en lui. Multi-titré dans les catégories de jeunes, le Bisontin Romain Grégoire a remporté le 21 mai 2023 le classement général des Quatre Jours de Dunkerque.

De retour du nord de la France, où il a remporté sa première course professionnelle, avec une étape et le classement général des Quatre Jours de Dunkerque, Romain Grégoire est passé par les studios de France 3 Franche-Comté à Besançon, avant de rejoindre ses coéquipiers pour la Mercan'Tour Classic dans les Alpes Maritimes.

Invité de Jérémy Chevreuil dans Parole Publique ce dimanche 28 mai 2023, le coureur de 20 ans est revenu sur cette première victoire, quelques mois seulement après son passage chez les professionnels : "J'en rêvais, c'était quand même l'objectif de pouvoir gagner dès la première année. De là à le réaliser, je n'en étais pas sûr, encore moins sur un classement général. Je suis vraiment content et fier." "Elle soulage, elle fait du bien cette victoire. J'avais peur en arrivant chez les pros de ne plus pouvoir jouer la victoire", reconnaît-il.

Et le puncheur de la Groupama-FDJ de préciser que ce premier bouquet n'est "pas un aboutissement, plutôt le commencement de ma carrière". Ambitieux, il revendique son appétit de victoires: "C'est clair que ça donne faim en tout cas".

L'oreillette et le directeur sportif, ça ne fait pas tout. Il faut savoir réfléchir et suivre son instinct de coureur.

Romain Grégoire, Groupama-FDJ

Parole publique le 28 mai 2023

Sur le point de finir son DUT GEA (Gestion des entreprises et des administrations - Bac +2), le jeune homme est salué par la plupart des observateurs pour sa maturité. "On peut gagner avec la tête quand on n'a pas les jambes, par contre on peut perdre des courses en ayant les jambes si on n'a pas la tête", analyse le jeune coureur, qui va désormais devoir composer avec un nouveau rôle de leader : "C'est ce que je suis en train d'apprendre, je ne sais pas forcément le gérer non plus. C'est forcément délicat, quand on a 20 ans, de gérer cette relation avec les équipiers. J'essaie d'apprendre au contact des plus grands, comme j'ai pu le faire avec David Gaudu ou Thibaut Pinot sur certaines courses". 

Ce maillot tricolore me fait vraiment rêver. C'est quelque chose à part de pouvoir le porter toute l'année.

Romain Grégoire à propos des championnats de France

Parole publique le 28 mai 2023

Quand on lui propose de choisir entre les classiques et les grands Tours, il tranche: "Grand Tour quand même, et particulièrement le Tour de France. C'est la course qui fait rêver tout le monde, et moi le premier."

Un peu taquin, on insiste sur les courses d'un jour, rappelant son succès sur la Doyenne, Liège-Bastogne-Liège, en catégorie espoirs l'an passé: oui, les grandes classiques le "font rêver, notamment les monuments comme Liège-Bastogne-Liège, le Tour de Lombardie. Ce sont les plus belles courses du calendrier".

Et les championnats, lui qui fut sacré plusieurs fois champion de France (route, contre-la-montre et cyclo-cross) chez les jeunes, et même champion d'Europe et vice-champion du monde juniors ? "Les championnats, ça aura toujours une place à part pour moi dans le calendrier. Ce maillot tricolore me fait vraiment rêver. C'est quelque chose à part de pouvoir le porter toute l'année".

Et les prochains championnats de France se disputeront fin juin à Cassel, sur les routes empruntées par les Quatre Jours de Dunkerque, où justement Romain Grégoire vient de briller.

Avant de se concentrer sur la quête du maillot bleu-blanc-rouge, Romain Grégoire sera aligné sur la Mercan'Tour Classic le 30 mai, puis sur le Tour de Suisse mi-juin. Il n'est pas prévu sur le Tour de France au moins de juillet mais est programmé sur la Vuelta, le Tour d'Espagne, fin août début septembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité