La lutte conservée aux Jeux Olympiques : le comtois Ghani Yalouz respire

 Ghani Yalouz, né le 28 décembre 1967 à Casablanca, Maroc, Bisontin d'origine, est le lutteur français le plus médaillé au niveau international. / © REMY GABALDA / AFP
Ghani Yalouz, né le 28 décembre 1967 à Casablanca, Maroc, Bisontin d'origine, est le lutteur français le plus médaillé au niveau international. / © REMY GABALDA / AFP

Il était midi à Buenos Aires. 17 heures en France. Les membres du Comité International Olympique (CIO) ont voté la réintégration de la lutte pour les JO de 2020 et 2024. Une nouvelle qui a enchanté l'ancien champion bisontin.

Par Clément Jeannin

Désormais Directeur Technique National de l'Athlétisme, l'ancien vice champion olympique d'Atlata en 1996 aurait certainement mal vécu de vois le premier sport de sa vie être éjecté de l'olympisme.

Une bonne nouvelle également pour les clubs régionaux, dont le CPB Lutte de Besançon.

Écoutez la réaction de Ghani Yalouz joint au téléphone par Hélène Lecomte.


Sur le même sujet

Les + Lus