• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Lutte, Besançon : faute de moyens, le mythique CPB quitte la D1

Le CPB a été champion de France trois fois entre 2014 et 2016.
Le CPB a été champion de France trois fois entre 2014 et 2016.

Le Club Pugilistique Bisontin (CPB) n'évoluera pas en première division l'an prochain. Le club, véritable institution de la lutte en France, n'a pas trouvé les financements nécessaires. 

Par TMD

Trois fois champion de France entre 2014 et 2016, le CPB n'évoluera pas en Division 1 l'an prochain. Le club a envoyé une lettre ce lundi 24 juin à la Fédération de Lutte pour l'informer.

Jeudi dernier (20 juin), l'adjoint du maire aux sports, Abdel Ghezali, précisait que la subvention de la mairie pour le club serait de 42 000€ cette année, rappelant qu'elle n'était "que" de 37 000€ en 2017. A la recherche de 15 000€ supplémentaires pour aligner une équipe compétitive en D1, le CPB avait jusqu'au 21 juin pour trouver les financements.

Si cela était mal parti, le club attendait une nouvelle aide de dernière minute de la Ville mais n'a jamais eu de nouvelles. Les lutteurs bisontins évolueront donc en troisième division. Cela induit inévitablement une fuite des talents. Tudezca, Altamirov, Mukhtarov, Messaoudi, Ghilmanou et Clément vont devoir aller vendre leurs services ailleurs. 

Aujourd'hui, le CPB compte 700 adhérents et espère bien que, malgré cette rétrogradation, son nombre de licenciés ne chutera pas. 

 

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus