Tirs sur des militaires en civil à Besançon : l'adolescent de 15 ans interpellé en Isère est mis en examen pour tentative de meurtre

Publié le Mis à jour le

Les faits remontent au samedi 18 juin. Quatre militaires de l’opération Sentinelle, alors en tenue civile, ont été visés par des tirs alors qu’ils sortaient de discothèque. Le jeune homme soupçonné d’être l’auteur des tirs a été interpellé en Isère alors qu’il était à bord d’une voiture tentant d’échapper aux policiers.


Il a 15 ans. Il est mis en examen mercredi 22 juin pour tentative de meurtre. Ce jeune Bisontin n’a pas expliqué lors de sa garde à vue, ni devant le juge d’instruction ce qui s’est passé ce soir-là. 
Alors qu’ils sortaient du boite de nuit dans le quartier de Mazagran, un groupe d'hommes avait été visé par des tirs. Un militaire en civil a été touché au bras. 
 
Les quatre jeunes hommes de la force Sentinelle regagnaient à pied leur garnison vers 05H00 lorsqu'une voiture les a dépassés pour s'arrêter "à 20-30 mètres devant eux", selon la police. 

L'un des passagers est alors sorti du véhicule et a tiré trois fois dans leur direction avec une arme de poing avant de redémarrer, selon le quotidien l'Est républicain qui a révélé les faits. 

  Le suspect interpellé en Isère


Le suspect des tirs, un Bisontin de 15 ans a été interpellé lundi 20 juin dans la soirée à Bourgoin-Jallieu en Isère. Selon le quotidien Le Dauphiné, il a été arrêté alors qu’il se trouvait à bord d’une Peugeot 207 qui avait franchi plusieurs carrefours du centre-ville à 130 km/h. La voiture a fini sa course dans un talus  sur une route de Saint-Agnin-sur-Bion. A proximité du véhicule, cachés derrière des buissons, deux mineurs de Besançon ont été interpellés.  Parmi eux, le suspect des tirs, il avait en sa possession une petite quantité de cannabis.