VIDEO. La ville de Besançon récolte une tonne de légumes pour la banque alimentaire

Le service biodiversité de la ville de Besançon expérimente une nouvelle manière d'apporter de l'aide à la banque alimentaire. En 2023, elle a déjà récolté une tonne de légumes dans son jardin nourricier de 2000 m² pour soutenir les personnes dans le besoin.

La ville de Besançon apporte son soutien à la banque alimentaire, mais d'une façon plus originale que financière. Le service biodiversité de la capitale du Doubs se réinvente depuis 2023 avec une nouvelle manière d'apporter son aide. L'Orangerie municipale est devenue le terrain d'une expérimentation de jardin nourricier et a déjà récolté une tonne de légumes en quelques mois.

Philippe Arbez et Emma Valle Guillard se sont rendus sur place, non loin du cimetière de Saint-Ferjeux. Dans ce jardin nourricier, les plantes ornementales et comestibles cohabitent. Dans cet énorme potager, les besoins sont importants pour désherber et récolter les légumes.

Ils sont cultivés avec soin par les jardiniers de l’Orangerie et par des agents bénévoles de la Ville et de l’agglomération, comme Sonia et Christophe qui n'hésitent pas à donner de leur temps pendant leur pause déjeuner. Les légumes poussent dans une démarche écoresponsable, sans utilisation de produits phytosanitaires de synthèse, et en utilisant le moins d'eau possible.

Du jardin nourricier à la banque alimentaire

L'intégralité de la production du jardin est destinée à la banque alimentaire de Besançon. Et elle est variée au fil des saisons : carottes, navets, pommes de terre, artichauts, rhubarbes, patates douces, poivrons, topinambours, courgettes, salades, tomates, courges, oignons, poireaux, aubergines, ou encore concombres. C'est environ 300 kg de légumes qui partent chaque semaine pour panacher l'offre des aliments proposés pour les bénéficiaires de la banque alimentaire.

Alban Soucarros est directeur du CCAS de Besançon et nous explique : "L'idée étant de développer le circuit court, mais surtout de pouvoir faire bénéficier les plus précaires, ceux qui bénéficient de l'aide alimentaire, de fruits et légumes produits localement."

Des besoins grandissants

Cette initiative permet d'apporter une diversité aux produits que la banque alimentaire propose à ses bénéficiaires, mais elle ne représente qu'une goutte d'eau face aux besoins grandissants.

Ça représente un apport qui n'est pas énorme, mais qui apporte des produits qui sont parfaits : à la fois goûteux et beaux. 

Gilles Lelièvre Président de la banque alimentaire du Doubs

En France, 14 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les banques alimentaires luttent au quotidien contre la précarité alimentaire et collectent gratuitement 115.267 tonnes de denrées alimentaires dont 74.000 tonnes sauvées du gaspillage. Concrètement, c'est 2,4 millions de personnes qui bénéficient de leur soutien, soit l'équivalent de 224 millions de repas.

Pour les soutenir, il est possible de faire un don financier, mais également de faire don de son temps en devenant bénévole, mais pas uniquement. La banque alimentaire compte aussi des salariés et propose des stages ou des missions de service civique. N'hésitez pas à les contacter pour plus de renseignements.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité