Violences faites aux femmes : un habitant de Besançon passe Noël en garde à vue pour menaces et port d'arme

L'individu, un ancien militaire, s'est montré menaçant envers son ex-épouse. Il devrait être présenté le 26 décembre 2019 devant un juge, précise le parquet de Besançon. 

La fusillade s'est déroulée dans le quartier de Planoise, à Besançon, mercredi 25 décembre.
La fusillade s'est déroulée dans le quartier de Planoise, à Besançon, mercredi 25 décembre. © Toufik-de-Planoise
La scène s'est déroulée au quartier Planoise de Besançon, en plein soir du réveillon, ce mardi 24 décembre 2019. 

Un Bisontin de 38 ans a été interpellé en bas du domicile de son ex-épouse. Sous son t-shirt, il dissimulait un vieux pistolet, de type Colt 45, chargé de six cartouches.

L'individu, alcoolisé au moment de l'arrivée des policiers, a été placé en garde à vue pour port d'arme et pour menaces. « Mais pas pour menaces avec arme », nous précise-t-on au parquet de Besançon.
 

Pas de plainte déposée


Son ex-épouse, qui avait alerté les forces de l'ordre, s'est dit victime de menaces répétées au cours de la journée de la part de son ex-mari. Elle n'a cependant pas souhaiter porter plainte. 

L'individu devrait rester en garde à vue toute la journée du 25 décembre, avant d'être présenté à un juge le 26. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers