Cet article date de plus de 5 ans

Avec Vigipirate, faut-il laisser les groupes de lycéens fumer devant les lycées ?

La loi Evin impose aux élèves de fumer en dehors des lycées. Les chefs d'établissement demandent un aménagement de la loi pour ne pas mettre en danger les élèves en cette période de plan vigipirate.  
Les lycéens devant le lycée Pasteur à Besançon
Les lycéens devant le lycée Pasteur à Besançon © France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice
Laisser des attroupements de lycéens devant les établissements alors que la France est en vigilance attentats, est-ce mettre les jeunes en danger ? Oui répondent certains chefs d'établissements qui se mettront en grève mercredi 21 septembre. C'est un "faille majeure" de la sécurité, selon les proviseurs. 

Le syndicat des personnels de direction critique l'interdiction d'instaurer des zones fumeurs provisoires dans les lycées. Le syndicat va saisir les groupes parlementaires pour obtenir une dérogation temporaire à la loi Evin - qui interdit de fumer dans les établissements scolaires.

Après les attentats du 13 novembre, lle ministère avait permis aux lycées d'autoriser les élèves à fumer pendant les pauses dans des espaces dédiés, "des zones spécifiques", pour éviter qu'ils s'attroupent sur les trottoirs.

Des associations anti-tabac ont attaqué la décision et le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val d'Oise) a suspendu la décision prise par un chef d'établissement de Courbevoie (nord de Paris) d'autoriser les élèves à fumer dans la cour.


durée de la vidéo: 01 min 28
Lycées : les chefs d'établissements voudraient un aménagement de la Loi Evin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme éducation société