• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

FC Sochaux : La DNCG, le gendarme financier du football donne un délai au club

Sochaux lors du dernier match face à Grenoble, le club du Doubs se maintient en ligue 2. / © Lionel Vadam - maxPPP
Sochaux lors du dernier match face à Grenoble, le club du Doubs se maintient en ligue 2. / © Lionel Vadam - maxPPP

L'historique club sochalien a jusqu'au 12 juin pour présenter un budget à la DNCG. Le club est sous le coup d'une menace de rétrogradation en National. 

Par Sophie Courageot

La DNCG a auditionné le FC Sochaux-Montbéliard à propos de son budget pour la saison 2019/2020, en présence de Monsieur Frederic Bo Dong, président du club. L'organisme de contrôle financier a accordé un sursis jusqu'au mercredi 12 juin afin que le FCSM puisse présenter des éléments complémentaires, indique le club du Doubs dans un court communiqué.


Sur le plan sportif, tout est bon. Le club du Doubs a acquis son maintien en ligue 2 le 17 mai dernier face au FC Grenoble. 

Un tout autre enjeu se joue désormais devant la DNCG. En novembre dernier, elle avait mis le club sous le coup d'une menace de rétrogradation à titre conservatoire en National. La DNCG attend des signes forts sur le plan financier de la part du club sochalien. Fréderic Dong Bo nouveau président du groupe Tech Pro est censé apporter 3 à 4 millions d'euros pour assurer l'avenir financier du club. La vente de Lucien Angoumé pourrait mettre du beurre dans les épinards du club vieux de 90 ans. La semaine dernière Frédéric Dong Bo avait déclaré à nos confrères de France Bleu Belfort-Montbéliard : "Nous faisons le maximum pour ficeler un budget. Nous sommes relativement confiants". 

Sochaux a changé fin mai de propriétaire chinois. La société chinoise qui détient actuellement le FCSM s'est en effet engagée à le vendre au groupe chinois Nenking. Tech Pro doit de l'argent à Nenking.

L'audition devant la DNCG sera capitale pour l'avenir des Lionceaux. 


Sochaux, qui a quitté la L1 en 2014 et a été vendu en 2015 par Peugeot, son fondateur et propriétaire historique, végète en L2 depuis et peine de plus en plus à se maintenir sportivement. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus