Doubs : Le Parc Naturel Régional du Doubs Horloger devrait voir le jour avant 2021

La création du Parc Naturel Régional a été confirmée par le Président de la République, après le dernier Conseil interministériel de défense écologique. La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye s’est rendue sur les sites du nouveau parc régional du Doubs Horloger jeudi 13 février.
 

© SIMON DAVAL / MAXPPP
100 000 hectares dont 40 000 de forêt, c’est le projet du Doubs Horloger. Ce parc rejoint les trois autres parcs naturels régionaux (PNR) : Mont Ventoux dans le Vaucluse, Corbillères-Fenouillèdes dans l’est des Pyrénées et la Baie de Somme en Picardie. L’objectif pour le gouvernement : protéger 30% du territoire, grâce aux 58 parcs naturels régionaux d’ici à 2021.

A quoi ressemblera le projet du Doubs Horloger ?


Le Parc Naturel Régional (PNR) s’étendra sur 95 communes, entre la Franche-Comté et la Suisse, et englobera la haute-vallée du Doubs, la vallée du Dessoubre, le val de Morteau et les plateaux de Maîche, Le Russey et Belleherbe. Des terres d’horlogerie, mais aussi de patrimoine culinaire : la saucisse de Morteau, ou encore le comté, le morbier participent à l’attractivité touristique. Canoë, VTT et ski font partie des nombreuses activités pour profiter des paysages comtois.
 
© capture d'écran du site pays-horloger.fr


Ce projet a été réalisé en concertation avec les habitants des communes : une enquête d'utilité publique a été ouverte le 21 octobre 2019, même si le projet date de 2007. Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement était l’invitée du 19/20 du 13 février. Sur le plateau, elle déclare qu’il s’agit de trouver « une stratégie pour lutter contre le changement climatique », dont la neutralité carbone d’ici 2050. Il s’agit aussi de « prêter attention à la biodiversité […] indispensable au bon fonctionnement des écosystèmes ».
 

Qu’est-ce qu’un parc naturel régional ?


Un parc naturel régional (PNR) permet de « protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités », en l’occurrence des territoires aux patrimoines naturels et culturels forts, mais dont l’équilibre est menacé. Ainsi, le projet s’articule entre développement durable et valorisation des paysages.

D’un point de vue économique, il s’agit aussi de développer les activités touristiques, et ainsi contribuer à l’aménagement du territoire. Dans cette visée, des projets d’expérimentation et d’innovation peuvent être réalisés.

Aujourd’hui, il existe 54 parcs naturels régionaux (PNR) en France qui couvrent 15% du territoire français. S’ajouteront d’ici 2021, les quatre autres projets présentés par Emmanuel Macron, le 12 février 2020 lors du Conseil interministériel de défense écologique.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter