Environnement : Le Parc Naturel Régional du Doubs Horloger reconnu par l’Etat

Un décret officialise la création du Parc Naturel Régional du Doubs Horloger. Un projet de préservation du patrimoine et de l'environnement mûri depuis 2007.
© Jean Becker/L'ALSACE/MAXPPP

Quatorze ans de travail concrétisés en quelques lignes. Le Parc Naturel Régional du Doubs Horloger a été reconnu par un décret datant du 4 septembre 2021 publié dans le Journal Officiel. Au téléphone, Denis Leroux, qui a piloté le projet, frise l’euphorie : « C’est beaucoup d’émotions, des émotions collectives, de la satisfaction d’avoir mené ce projet à plusieurs. »

Le parc implique 100 000 hectares dont 40 000 de forêt, et comprend 95 communes. L’objectif reste la préservation du territoire vert et la mise en valeur du patrimoine doubien : l’horlogerie dans le Val de Morteau et la gastronomie avec le comté ou encore le morbier.

Faire connaître le Haut-Doubs

Le Président du Pays Horloger s’exclame même : « Ce décret du 4 septembre, c’est notre acte de naissance ! Il y a aujourd’hui beaucoup de bonheur, mais demain, il y aura aussi de la sueur, voire quelques larmes ! » Car dans les semaines qui viennent, il faudra mettre en place une gouvernance et des instances consultatives avec des élus, puis établir une charte et une série d’actions. Un travail de longue haleine qui suit la mise en place des parcs. « C’est un esprit ‘parc’ à adopter, détaille Denis Leroux. Dès demain, nous pourrons agir concrètement sur la préservation du patrimoine comme les maisons en pierres sèches par exemple. C’est aussi le moyen de discuter et de mettre en place des mesures pour une meilleure qualité de l’air et de l’eau. »

Cette labellisation permettra également de faire connaître le département, d’un point de vue national. C’est ce qu’explique Denis Leroux : « Le Haut-Doubs souffre d’un manque de reconnaissance. Généralement, on arrive à situer le Jura, mais pas notre département. Le PNR est une chance : il pourrait attirer des touristes sur le territoire, avec la vocation de réaliser des activités respectueuses de l’environnement. »

Ce projet a été réalisé en concertation avec les habitants des communes : une enquête d'utilité publique a été ouverte le 21 octobre 2019. Le Doubs Horloger rejoint alors les 56 autres parcs naturels régionaux.

Le décret paru dans le Journal Officiel

Doubs Horloger décret

La liste de communes concernées par la labellisation "Pays Horloger" : Battenans-Varin, Belfays, Belleherbe, Bief, Bonnetage, Bretonvillers, Burnevillers, Cernay-L’église, Chamesey, Chamesol, Charmauvillers, Charmoille, Charquemont, Consolation Maisonnettes, Cour-SaintMaurice, Courtefontaine, Dampjoux, Damprichard, Domprel, Ferrieres-le-lac, Fessevillers, Flangebouche, Fleurey, Fournet-Blancheroche, Fournets-Luisans, Frambouhans, Fuans, Germefontaine, Glere, Goumois, Grand’Combe-Chateleu, Grand’Combes-des-bois, Guyans-Vennes, Indevillers, La Bosse, La Chenalotte, La Grange, La Longeville, La Sommette, Landresse, Laval-Le-Prieure, Laviron, Le Barboux, Le Belieu, Le Bizot, Le Luhier, Le Mermont, Le Russey, Les Breseux, Les Combes, Les Ecorces, Les Fins, Les Fontenelles, Les Gras, Les Terres de Chaux, Les-Plains-et-Grands-Essarts, Liebvillers, Longevelle-les-Russey, Loray, Maiche, Mancenans-Lizerne, Montancy-Bremoncourt, Montandon, Montbeliardot, Mont-de-Laval, Mont-deVougney, Montcheroux, Montjoie le château, Montlebon, Morteau, Narbief, Noel-Cerneux, OrchampsVennes, Orgeans-Blanchefontaine, Peseux, Pierrefontaine les Varans, Plaimbois-du-Miroir, PlaimboisVennes, Provenchère, Rosières sur Barbèche, Rosureux, Saint-Hippolyte, Saint-Julien-les-Russey, SoucleCernay, Thiebouhans, Trevillers, Urtière, Valoreille. Vaucluse, Vauclusotte, Vaufrey, Vennes, Ville du Pont, Villers-le-Lac.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement