À Morteau, l'art de rue a toujours droit de cité

13ème édition du Festival "Un Vent de Hip-Hop sur Morteau" / © Jean-Louis Saintain
13ème édition du Festival "Un Vent de Hip-Hop sur Morteau" / © Jean-Louis Saintain

La cité horlogère a craqué depuis déjà longtemps pour la danse Hip-Hop. 13ème édition du festival "Un Vent de Hip-Hop sur Morteau" au théâtre municipal. 3 jours et 3 spectacles de compagnies professionnelles sont proposés jusqu'à samedi. 

Par Clément Jeannin

Nous étions au premier des trois spectacles: « Reconstitution ». Il s'agit de trois duos de danse proposés par une compagnie de Chambéry, la compagnie Alexandra N'Possee. Un corps-à-corps torturé, dans un décor épuré. 

Depuis 13 ans, le festival fait entrer au théâtre cette culture urbaine. Une culture à la croisée de nombreuses disciplines. Le Hip-Hop, sous toutes ses formes et pour tous les publics, est à découvrir ce soir et samedi au théâtre de Morteau.
Plus d'infos ICI
Un vent de Hip-Hop sur Morteau
Hier-soir, c'était l'ouverture de la 13ème édition du festival un Vent de Hip-Hop sur Morteau au théâtre municipal. Trois jours et trois spectacles de compagnies professionnelles seront proposés jusqu'à samedi. Nous étions au premier : « Reconstitution ». Un reportage de Lucie Thiery et Jean-Louis Saintain. Avec les interventions de Abdennour Belalit et Laurent Kong A Siou, chorégraphe et danseur Compagnie Alexandra N'Possee et Céline Chatelain Programmatrice Théâtre de Morteau


Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Morvan : au moins quatre hectares de sapin brûlés

Les + Lus