• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Impôts: le prélèvement qui ne coule pas de source pour les petites entreprises

La réforme du prélèvement à la source est sur les rails / © Philippe HUGUEN / AFP
La réforme du prélèvement à la source est sur les rails / © Philippe HUGUEN / AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe l'a confirmé mardi: après plusieurs semaines d'atermoiements, le prélèvement à la source sera bien effectif au 1er janvier 2019. Les entreprises vont donc bientôt collecter l'impôt sur le revenu, une nouvelle contrainte qui préoccupe notamment les patrons de PME.

Par Jérémy Chevreuil

C'est une patate chaude que se refilent les gouvernements depuis 70 ans.

La France adoptera bien le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu dès le 1er janvier 2019.

L'impôt sera donc ponctionné sur le salaire, par l'intermédiaire des entreprises donc.

"Gérer les impôts, ce n'est pas notre boulot", dénonce dans une pétition l'U2P, l'Union des entreprises de proximité.

Les petites entreprises assurent qu'elles n'ont pas les moyens de gérer ce surplus de travail et ne veulent pas que l'Etat "externalise" à leurs frais la collecte de l'impôt.

Reportage dans le Doubs de Julien Percheron et Denis Colle.
Avec Maxime Christe, artisan boulanger-pâtissier, Stéphanie Locatelli, responsable fiscal Cerfrance et Frédéric Petitjean, directeur associé Fcnet
Prélèvement à la source: l'inquiétude des PME
Reportage de Julien Percheron et Denis Colle. Avec Maxime Christe, artisan boulanger-pâtissier, Stéphanie Locatelli, Responsable fiscal Cerfrance et Frédéric Petitjean, directeur associé Fcnet

L'inquiétude est la même en Côte-d'Or où les entreprises craignent les contraintes supplémentaires qui vont peser sur elles.
Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent
Après une semaine d'hésitation, le gouvernement a décidé d'appliquer la réforme du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu dès janvier 2019. Les chefs entreprises n'ont pas encore toutes les réponses à leurs questions. Illustration, à Dijon. - France 3 Bourgogne - Anne Berger, Christophe Gaillard, Laurence Crotet-Beudet

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus