Cet article date de plus de 6 ans

L'émotion à Saint-Hippolyte après la mort d'une jeune femme pompier volontaire

Fanny Simon avait 19 ans. Elle a péri hier dans un accident de la route. Les pompiers partaient sur une intervention. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve pourrait assister à ses obsèques dans les prochains jours. 
Un drapeau en berne ce matin sur la caserne de pompiers de Saint-Hippolyte dans le Doubs.

Hier dimanche vers 13 heures, le camion de pompiers qui partait pour secourir un motard s'est renversé dans un virage à la sortie de la commune. Le véhicule de secours est venu s'encastrer dans un muret de pierre.

La jeune pompier volontaire n'a pas survécu. 5 autres pompiers étaient à bord. Certains sont blessés. Tous ont été choqués.



L'enquête suit son cours pour établir les causes de l'accident. Certains blessés ont pu être entendus par les gendarmes.




Hommage à Fanny

La date des obsèques de la jeune femme n'est pas encore connue. Fanny était connue dans le village, elle travaillait aussi à la maternelle. Elle préparait un CAP petite enfance. Sur leur page Facebook, les pompiers du Territoire de Belfort lui rendent hommage. 

C'est la deuxième femme pompier à mourir en quelques jours dans une intervention en France. Vendredi, une femme pompier volontaire de 50 ans, mère de trois enfants, avait trouvé la mort dans un incendie dans la région de Cerbère (Pyrénées-Orientales).

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rendu hommage dès hier à la jeune femme. Il pourrait assister à ses obsèques dans la semaine.

durée de la vidéo: 01 min 26
L'émotion à Saint-Hippolyte

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers