Le Saut du Doubs pourrait être à sec dès le mois de juin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurore Briffod

En l'absence de pluie, le niveau du Saut du Doubs, situé sur la commune de Villers-le-Lac, est au plus bas. Cela ne devrait pas s’arranger car très peu de précipitations sont prévues prochainement.

La cascade de 27 mètres de haut est beaucoup moins impressionnante qu’habituellement. En l’absence de précipitations, le Saut du Doubs est à un niveau très faible et la rivière est même à sec quelques centaines de mètres en amont.  

Lors des étés 2018, 2019 et 2020, le Saut du Doubs avait cessé de couler à partir de mi-août. Cette année, ce phénomène pourrait se produire bien avant, selon Météo Franc-Comtoise qui explique que le débit du Doubs se réduit de jour en jour à cause des faibles précipitations depuis plusieurs mois.

10 mm de pluie au mois de mai

"Il y a un déficit pluviométrique assez important", explique Ilyes Ghouil, à l'origine du site. À Morteau (station la plus proche du Saut du Doubs), il est tombé 15 mm de pluie contre 130 habituellement. Le mois d’avril a été un peu plus élevé que la moyenne avec 140 millimètres. Déjà bien avancé, seuls 10 mm de pluie sont tombés au mois de mai. "Et la fin du mois ne s’annonce pas très arrosé !", prévient-il. "C’est très mauvais signe, il faudrait un miracle" pour que la cascade ne soit pas à sec dès le mois de juin.

Entre septembre 2021 et avril 2022, le déficit du cumul des précipitations est supérieur à 20 % dans l'ensemble des départements de Franche-Comté, selon des données du ministère de l'Agriculture

Des pluies soutenues et continues dans les prochaines semaines seraient alors les bienvenues mais les prévisions semblent plutôt annoncer un anticyclone et peu de précipitations…