• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Championnat d'Europe d'athlétisme : deux Montbéliardaises qualifiées

Ophélie Claude-Boxberger, lors du meeting de Montbéliard en juin dernier. / © Lionel Vadam/MaxPPP
Ophélie Claude-Boxberger, lors du meeting de Montbéliard en juin dernier. / © Lionel Vadam/MaxPPP

Aurélie Chaboudez, spécialiste du 400 mètres haies et Ophélie Claude-Boxberger, engagées sur le 3 000 mètres steeple décollent dans les prochains jours pour Berlin où ont lieu les championnats d'Europe d'athlétisme du 6 au 12 août prochain. 

Par Margaux Tertre

"On y croit ! Les filles sont bien préparées et elles ont toutes les deux faits des saisons remarquables. À Montbéliard Belfort Athlétisme, nous sommes très fiers d'avoir deux sélectionnées en équipe de France pour les championnats d'Europe", s'enthousiasme Jean-François Mignot, président du MBA. 

Les deux athlètes, Ophélie Claude-Boxberger et Aurélie Chaboudez, s'apprêtent à partir pour Berlin pour six jours de compétition européenne. À partir du lundi 6 août, les coureuses vont fouler les pistes pour affronter deux distances difficiles : le 3 000 mètres steeple et le 400 mètres haies, les obstacles rendant incertains les résultats.


"J'aborde la compétition sereinement"


Fortes de leurs titres de championnes de France à Albi acquis en juillet, les deux sportives espèrent de bons résultats à Berlin. "J'aborde la compétition sereinement. J'espère arriver en finale du 3 000 mètres steeple. Sur le papier, je fais le quatrième meilleur temps donc ça serait logique, mais en demi-fond, tout est possible.", explique Ophélie Claude Boxberger. 

Aurélie Chaboudez en a "déjà des fourmis dans les jambes" comme elle l'explique dans un post Facebook. Selon elle, "tous les voyants sont au vert. Maintenant, c'est à moi de finir cette année de travail comme il se doit ". Reste plus maintenant qu'à espérer que les deux franc-comtoises reviennent avec une médaille autour du cou. 
 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus