• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L2, FCSM 0-0 Châteauroux : Omar Daf point du doigt “le manque d'union autour du club”

Depuis des mois, les Ultras sochaliens manifestent leur mécontentement quant à la situation du FC Sochaux-Montbéliard. / © Lionel VADAM/MaxPPP
Depuis des mois, les Ultras sochaliens manifestent leur mécontentement quant à la situation du FC Sochaux-Montbéliard. / © Lionel VADAM/MaxPPP

Alors que la situation administrative du club est ubuesque, les Sochaliens ont fait un match nul à domicile, contre Châteauroux, 0 à 0, mardi 23 avril. Ils restent barragistes et risquent toujours une descente en National, si aucune victoire ne se profile à l'horizon. Daf tire la sonnette d'alarme.

Par Sarah Rebouh et AFP

Le FC Sochaux-Montbéliard est toujours barragiste de Ligue 2 après son match nul contre Châteauroux, mardi 23 avril au Stade Bonal,  à l'occasion de la 34ème journée. Désormais les Jaune et Bleu ont deux points de retard sur Nancy et Ajaccio. Il reste quatre matchs pour essayer de sauver la face, sportivement en tout cas.
 

"Rien ne nous est épargné"


"Je suis déçu du résultat. On a perdu 2 points. On se crée des occasions de but mais on n'arrive pas à mettre le ballon au fond. Il ne reste plus que 4 matches, ça commence à être urgent" a déclaré le coach Omar Daf à la fin du match. Concernant les multiples déclarations de Wing sang Li et Dong Bo, le situation est plus que perturbante pour les joueurs et le staff. L'entraîneur a d'ailleurs pointé du doigt "un manque d'union autour du club".

"Il manque clairement d'union autour du club. On traverse encore une semaine très compliquée avec toutes ces déclarations. C'est pénible, on ne cherche pas d'excuses, mais ça fait des semaines et des mois qu'à chaque fois que l'on a l'impression que l'on reprend un peu d'oxygène, il y a toujours des choses qui viennent perturber notre quotidien. Rien ne nous est épargné mais il reste 12 points en jeu, et je peux vous garantir qu'on va se battre jusqu'à la dernière journée pour prendre un maximum de points et assurer notre maintien" a-t-il expliqué.


Des élus inquiets


Qui préside ? A qui appartient le club ? Depuis quelques jours, ce feuilleton qui tourne à la farce rythme la vie du FC Sochaux, monument du football français, au grand désespoir de ses supporters et des élus franc-comtois.

"Est-ce qu'on veut que les joueurs aient des semelles en plomb ?" s'indignent les édiles. Ce mardi, Li Wing Sang, à la tête du FC Sochaux-Montbéliard depuis 2015 et le rachat du club à Peugeot, son fondateur, a en effet répondu à Frédéric Dong Bo, qui s'était autoproclamé... nouveau président du FCSM samedi.

"Ces déclarations intempestives sont malvenues. Il faut laisser de la tranquillité aux joueurs pour qu'ils jouent le maintien en L2 et ensuite il y aura clarification des rôles", a souligné Martial Bourquin, sénateur (PS) du Doubs. "L'instabilité du club génère une instabilité affective et sportive, inévitablement. Il ne faut pas rester pour rester. On a tous les atouts pour réussir mais c'est l'instabilité depuis le départ de PSA. Il faut que nous en sortions", a-t-il ajouté.
 

Dong Bo persiste et signe


Ce énième rebondissement obscurcit encore plus la situation du club sochalien, qui avait échappé de peu à la rétrogradation administrative l'an dernier et qui est encore attendu au tournant par la DNCG. Selon RTL, M. Dong Bo a annoncé mardi son intention de venir représenter le FCSM lors de l'audition devant le gendarme financier du football le 15 mai prochain à Paris...
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Alerte rouge au moustique tigre en Côte-d'Or, en Saône-et-Loire et dans la Nièvre

Les + Lus