Meurtre d'une octogénaire à Vieux-Charmont : un prévenu de 16 ans devant la justice

Un adolescent de 16 ans comparaît en huis clos depuis le 18 février devant le tribunal pour enfants de Montbéliard, réuni exceptionnellement en formation criminelle. Le jeune homme est suspecté, avec un complice majeur, d'avoir volontairement donné la mort à une femme de 88 ans en janvier 2018.

L'octogénaire résidait dans cette maison, à Vieux-Charmont.
L'octogénaire résidait dans cette maison, à Vieux-Charmont. © France 3 Franche-Comté : Adrien Gavazzi
En janvier 2018, l'affaire avait ému Grand-Charmont. Suspecté d'avoir intentionnellement donné la mort à une octogénaire résidant dans cette commune, située tout près de Montbéliard (Doubs), un jeune homme de 16 ans comparaît devant la justice depuis le lundi 18 février.

 


Un procès hors norme

Étant donné son jeune âge au moment des faits - 15 ans - c'est devant le tribunal pour enfants de Montbéliard qu'a été déféré le prévenu. Chose peu commune, la cour le traduira en justice en formation criminelle. Le procès, qui se tient en huis clos - sans public - est prévu pour durer trois jours et le verdict sera normalement rendu mercredi 20 en fin de journée.

Un autre jeune homme mis en cause dans cette affaire, âgé de 18 ans, comparaîtra prochainement devant la cour d'assises de Besançon pour répondre aux mêmes accusations, à savoir d'"homicide volontaire lié à un autre crime ou délit" et de "vol aggravé". La prémédition, circonstance aggravante, n'a pas été retenue contre les deux accusés.

 


Le 5 janvier 2018, le corps sans vie de Rosette Giuliani avait été découvert par ses proches à son domicile de Vieux-Charmont. La veuve de 88 ans aurait été asphyxiée avec un sac plastique avant d'être dépossédée d'une télévision et d'argent liquide. 

 
Émotion à Vieux-Charmont après le meurtre d'une octogénaire
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société