Montbéliard : Il harcelait son ex-femme à coup de SMS, 4.900 textos envoyés durant l'été !

Image d'illustration / © Lionel VADAM - maxPPP
Image d'illustration / © Lionel VADAM - maxPPP

Un habitant du pays de Montbéliard qui n'avait pas supporté la rupture conjugale a été placé sous contrôle judiciaire. Il sera jugé en janvier 2020. 

Par Sophie Courageot

La violence conjugale ne se traduit pas que par des coups. Elle peut prendre aussi le visage du harcèlement. C'est ce qui est arrivé cet été à une mère de famille du Pays de Montbéliard dans le Doubs. De juin à début septembre, durant les trois mois d'été, la femme a reçu 4.900 sms de la part de son ex. C'est ce qu'a révélé l'enquête menée par la justice grâce au relevés de l'opérateur téléphonique. Des sms d'amour, d'insultes ou de menaces confirme le parquet. 4.900 sms en 90 jours, faites le calcul. Cela fait une moyenne de 54 sms par jour ! 

La jeune femme à bout a déposé plainte dimanche 8 septembre. Convoqué plusieurs fois, l'ancien compagnon a finalement été placé en garde à vue. Il a reconnu devant les gendarmes qu'il n'avait pas supporté la rupture et l'idée que son ex entame une nouvelle vie. Il espérait reconquérir celle-ci et ne se rendait pas compte que ces sms répétés relevaient de fait de harcèlement. 

Au parquet de Montbéliard, on précise que ce type d'affaires est malheureusement régulier. 

L'homme de 32 ans sera jugé en janvier 2020 devant le tribunal correctionnel de Montbéliard. Il a été placé sous contrôle judiciaire. La justice a demandé à l'homme de suivre des soins et de ne pas se rendre sur la commune où réside son ex-compagne. 

Pour harcèlement par téléphone, l'homme encourt une peine pouvant aller jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d'amende. Il sera jugé en tenant compte de son casier judiciaire. Lhomme avait été condamné dans le passé pour excès de vitesse et conduite en état d'ivresse. Il avait jusqu'à la fin août un bracelet électronique. 

Sur le même sujet

Jura : des cartes en bois mondialement connues

Les + Lus