Pontarlier : ouverture du tirage au sort pour faire construire une maison à 300 000 €

Publié le Mis à jour le

Le groupe immobilier Intoo Habitat et la mairie de Pontarlier se sont entendus pour que soit construit à proximité du centre-ville un lotissement de 16 maisons pour un prix 20 à 25 % en dessous du marché. Le but étant de permettre à des foyers plus modestes d'accéder à la propriété sur un des secteurs les plus chers de la région.

Ce lundi s'ouvrent les inscriptions pour une loterie un peu particulière. Il s’agit de départager les candidats à l’achat de maisons individuelles d’un nouveau lotissement « le Montaigne » situé sur l’ancien terrain de sport face au lycée Xavier Marmier de Pontarlier. Le tirage au sort aura lieu fin mars. Le premier élu choisira parmi les seize maisons, le deuxième parmi quinze, et ainsi de suite. 

Des maisons moins chères

Ce système original a été mis en place pour départager les nombreux candidats. Et pour cause. Les 16 maisons construites d’ici 2023 seront vendues 20 à 25 % moins cher que le marché de cette zone du Haut-Doubs très prisée des frontaliers. Ces travailleurs qui touchent de généreux salaires en Suisse tirent les prix vers le haut. Il est donc devenu difficile d’accéder à la propriété pour les salariés en France.

« C’est le seul moyen que nous ayons d’influer sur le marché immobilier, explique Patrick Genre, le maire DVD de Pontarlier. Comme pour les 150 logements de l’îlot Saint-Pierre construits récemment, ou le quartier des Plans Battelins d’ici la fin de mandat, c’est en vendant des parcelles de la ville à des promoteurs immobiliers sous certaines conditions, avec un cahier des charges strict, que nous pouvons favoriser l’accès à la propriété des revenus plus modestes. Sinon, le jeu de « l’offre et de la demande » emporte tout. Et encore, Pontarlier n’est pas le pire endroit du Haut-Doubs, les communes des Hôpitaux ou de Métabief sont encore plus inaccessibles. »

Le cahier des charges soumis aux promoteurs du programme le Montaigne, Elementerre et INTOO Habitat, implique donc de vendre à un prix inférieur au marché, soit environ 300 000 euros pour une maison à un étage de 90 m2 avec garage et un jardin de 310 m2. Les acquéreurs doivent être éligibles au prêt à taux zéro (PTZ), donc avoir des revenus en dessous d’un certain seuil, et réaliser ainsi leur premier achat. Par ailleurs, ils doivent en faire leur résidence principale, ne pas la louer avant six ans, et ne pas la revendre avant 9 ans. Ceci afin d'éviter toute opération immobilière juteuse à court terme.

Un partenariat d'avenir entre promoteurs et villes

Pour diminuer l'emprise des nouvelles constructions sur les terres agricoles, les communes utilisent désormais les schémas de cohérence territoriale (SCoT), soit des documents de planification stratégique à long terme (environ 20 ans) créés par la loi solidarité et renouvellement urbains (SRU). La priorité est désormais donc portée sur la transformation ou reconstruction de logements existants ou d'aménagement de "dents creuses", des terrains encore libres en ville. C'est le cas du lotissement le Montaigne, situé sur un ancien terrain de sport peu usité. 

"Pour nous , l'enjeu est bien à travers ce genre de projets de faire des choses modernes en partenariat avec les villes, précise Pierre Gelin, président fondateur dans le Haut-Doubs de INTOO Habitat. Et de montrer que nous sommes capables de le faire, pour les renouveler à l'avenir. Par ailleurs, ce genre de partenariat nous fait gagner du temps. On vend plus vite et plus facilement les lots, ce qui fait économiser des frais intercalaires. Donc cela reste très intéressant même si on vend moins cher que le marché."

Dans la moyenne des parcelles vendues aujourd'hui (on est passé en vingt ans de terrains de 10 à 20 ares à des terrains de 1 à 5 ares), les maisons offriront par ailleurs le confort aujourd'hui demandé en terme de luminosité ou d'isolation. Une ruelle privée, en "fer à cheval", avec boîtes aux lettres et poubelles à l'entrée devrait aussi être partagée par les cyclistes, les piétons et les automobilistes, avec, tous l'espèrent, une vitesse modérée. Des marelles dessinées au sol ont été préférées aux ralentisseurs pour inciter au civisme et au "bien-vivre ensemble".

Si vous êtes intéressés et souhaitez déposer un dossier de candidature, il sera étudié par l'agence Century21 de Pontarlier, l'une des marques du groupe INTOO Habitat.