Qui sont les mineures migrantes arrivées cette semaine dans la petite commune de Montgesoye ?

Publié le Mis à jour le

Elles sont 30. Arrivées jeudi soir extenuées de Calais. Ces jeunes filles mineures isolées vont séjourner trois mois dans une colonie de vacances à Montgesoye près d'Ornans dans le Doubs. A l'abri pour un temps, Nahla ou Weghata rêvent de gagner l'Angleterre après avoir fui l'Erythrée ou le Soudan. 

Vous ne verrez pas leurs visages. Parce qu'elles mineures. Ce matin au centre de vacances d'EDF-GDF situé à Montgesoye (Doubs), on a vu des visages d'enfants. La plus jeune à 13 ans, la plus grande 17 ans. Des dessins, des crayons, des couleurs... un semblant de maison pour ces jeunes migrantes dont le chemin s'est arrêté aux portes de l'Angleterre. Toutes ont quitté leur pays avec l'idée de rejoindre un membre de leur famille outre-Manche. 27 d'entre elles arrivent d'Erythrée, 2 du Soudan, 1 autre vient d'Ethiopie.

durée de la vidéo: 02 min 11
Montgesoye : 30 migrantes mineures vont rester trois mois


Pas d'élan, ni d'hostilité dans le petit village du Doubs

A Montgesoye, les 480 habitants de la commune ont été informés par courrier de la mairie de l'arrivée des migrants. Certains ont apporté des vêtements. Aucun signe d'hostilité n'a été constaté face à ces jeunes refugiées qui resteront ici au chaud le début d'hiver. Les regards des jeunes filles oscillent entre soulagement et inquiétude, car l'évacuation de la lande ou "jungle"de Calais les fait vivre aujourd'hui en Franche-Comté, bien loin de leur "british dream". 

Quand on le a vu arriver l'autre soir, on était émus avec mon adjoint car on s'imagine ce qu'elles ont pu vivre. On ne peut être quand dans le compasionnel

confie Nicole Morel, maire sans étiquette de la commune. 
Nicole Morel, maire de Montgesoye dans le Doubs


Les autorités britanniques vont venir voir les jeunes filles à Montgesoye qui demandent l'asile. Pour étudier leur parcours, leurs identités et voire si elles peuvent prétrendre à un regroupement familial en Angleterre. 

Les jeunes filles sont prises en charge par des animateurs dans la colonie de vacances appartenant à la caisse centrale des activités sociales d'EDF-GDF. 

Un millier de mineurs isolés évacués de Calais
Après le démantèlement total de la "Jungle" de Calais, le gouvernement a évacué 1.616 mineurs isolés encore présents vers des centres d'accueil dédiés disséminés en France.

Ces dernières semaines, 300 mineurs environ avaient pu quitter Calais pour la Grande-Bretagne avec l'accord de fonctionnaires du ministère britannique de l'Intérieur.