9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Arc-sous-Cicon : des bénévoles font vivre une station de ski nordique en Bourgogne-Franche-Comté

Des bénévoles gèrent la station de ski nordique d'Arc-sous-Cicon
Des bénévoles gèrent la station de ski nordique d'Arc-sous-Cicon

Dans le Haut-Doubs, la station de ski nordique d'Arc-sous-Cicon  est unique en son genre. Elle est gérée par des bénévoles. Ces passionnés préparent, entretiennent les pistes, louent des skis et des raquettes pour la plus grande joie des nombreux skieurs, dont de nombreux bisontins.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

Cette semaine dans la matinale, le feuilleton d'Elisabeth Braconnier et Laurent Brocard nous emmène à Arc-sous-Cicon, à la découverte d'une station de ski insolite. Avec ses 700 habitants, sa quinzaine d’exploitation agricole, sa fruitière à comté, un domaine de ski nordique, Arc-sous-Cicon semble ressembler à beaucoup d’autres villages Franc-comtois. Situé à une demi-heure de route de Besançon, il est souvent surnommé "la station des bisontins".
La station d'Arc-sous-Cicon est surnommée "la station des bisontins"
La station d'Arc-sous-Cicon est surnommée "la station des bisontins"
C'est un domaine de ski nordique qui a beaucoup de succès grâce à une configuration particulière avec 2 sites. Un vers le village, situé à 800 m d’altitude, et un autre 300 mètres plus haut, le Crêt-Monniot à 1142 mètres d’altitude. "L’autre monde" comme le surnomme les habitants, d’où par temps clair on aperçoit le mont Blanc et les Alpes Bernoises. Un site nordique fait de 8 pistes, soit 50 Km de ski entre le haut et le bas du village, et une piste de raquette au départ du village, ce qui nécessite une infrastructure pour accueillir les skieurs.
© Sébastien Poirier
© Sébastien Poirier

Et c’est là qu’Arc-sous-Cicon n’est pas tout à fait un village comme les autres. Depuis 40 ans, ce sont des bénévoles regroupés au sein de l’association "Accueil Tourisme" qui entretiennent et font vivre la station de ski nordique. Un modèle économique unique dans la région, sans pression financière et sans aucun salarié. A la différence des autres stations du massif, la météo n’est pas un enjeu financier. S'il n’y a pas de neige l’association achètera simplement moins de skis neufs.
Station d'Arc-sous-Cicon : les bénévoles au travail
Station d'Arc-sous-Cicon : les bénévoles au travail

Dès le mois de novembre les bénévoles préparent les pistes pour accueillir leurs clients. Sur les pistes, les arbres sont élagués, les pistes sont balisées : des fanions pour les raquettes, des poteaux pour le ski de fond. A l’entrée du village, dans le local de l’association le matériel de location est nettoyé et préparé. Une 100 aine de paires de raquettes, 380 paires de skis de fond qui parfois sont tous loués. Certains week-end la station accueille quelques milliers de skieurs.
Station d'Arc-sous-Cicon : location de skis et de raquettes
Station d'Arc-sous-Cicon : location de skis et de raquettes

En pleine saison, pour damer les 50 KM de pistes il faut compter en 6 et 7 heures de travail aux 4 dameurs bénévoles. C’est le cas de Daniel Jeannin, éleveur, qui entre 2 traites prend son tracteurs pour aller damer les pistes, au moins 3 fois par semaine et après chaque chute de neige. Un travail l’ancienne fait avec les tracteurs des agriculteurs. Des dameurs bénévoles et amateurs qui n’en sont pas moins soucieux de la qualité des pistes offerte à leurs clients.
Pour que les skieurs puissent skier le mieux possible.  Daniel Jeannin- agriculteur

Station d'Arc-sous-Cicon
Station d'Arc-sous-Cicon


Un travail qui demande beaucoup d’investissement, fait en fonction de la disponibilité des bénévoles car ils sont presque tous encore en activité.  Des bénévoles très motivés.
Ce que nos anciens ont mis en place, on ne veut pas le laisser tomber, on est assez nombreux car on veut que cela perdure. Sylvie Jeannin-agricultrice.

A Arc-Sous-Cicon, grâce à ce travail, des milliers de skieurs dont de nombreux bisontins peuvent s’adonner à la joie du ski nordique. On la surnomme " la station des bisontins".
Les bénévoles sont eux aussi des amoureux de la neige. Ils se retrouvent, le plus souvent possible, pour des sorties afin de profiter du fruit de leur travail.
Station d'Arc-sous-Cicon : les bénévoles se retrouvent pour profiter du fruit de leur travail
Station d'Arc-sous-Cicon : les bénévoles se retrouvent pour profiter du fruit de leur travail

Gilbert Billot, maire de la commune, et Jean-François Cattet, président ski nordique en charge du damage, sont les invités de la matinale


Les autres thèmes de 9H50 le matin du 17 janvier 2018


•La chronique web


Quels sont les réseaux sociaux ? quelle est leur histoire ? … Elsa Bezin répond à toute ces question dans la matinale.
C’est en 1954 qu’une anthropologue britanique utilise pour la 1ere fois la notion de réseau social : "une interaction entre plusieurs personnes éloignées les unes des autres". Il existe plusieurs réseaux sociaux et pour les principaux, ils sont tous nés aux Etats-Unis.
Les réseaux sociaux : leur essor date des années 2000 / © Pixabay
Les réseaux sociaux : leur essor date des années 2000 / © Pixabay

Le plus connu Facebook a été conçu en 2004. Au départ,il était destiné aux étudiants de Harvard, aujourd’hui, il compte environ 800 millions utilisateurs dans le monde. Tweeter est lui aussi apparut en 2006. De nombreuses personnalités s’en servent pour communiquer. D’autres sont apparus ensuite, Instragram en 2010 qui fédère 300 millions de personnes et plus récemment Snapchat, en 2011, qui compte 100 millions d’utilisateurs. Si le  "web social" est un formidable outil de communication et de mise en relation, il ne faut pas oublier que les infos qui sont données ne sont pas vérifiées, elles ne sont pas toujours vraies, : les fake news

•C‘est votre tour est à Pratz dans le Haut-Jura


Claire Pain nous emmène à Pratz, dans le Haut-Jura, un territoire où l’artisanat est très représenté. C’est là qu’est implantée une entreprise familiale "Lépine Atelier" qui, depuis 5 générations, fabrique des produits haut de gamme. Depuis les pipes, il y a 100 ans, l’entreprise a diversifiée sa production : couteaux, montres automatiques, lunettes…
Une entreprise familiale "Lépine Atelier" / © Pixabay
Une entreprise familiale "Lépine Atelier" / © Pixabay
Aujourd’hui, elle est connue dans le monde entier pour ses stylos de luxe, on les retrouve entre les mains de stars de cinéma et de princes du Moyen-Orient.




A lire aussi

Sport : on a testé… l’apnée