9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Le bien-être en entreprise, on en parle 9h50 le matin

Massage et vente de produits frais bio au menu de la conciergerie de Dijon Habitat
Massage et vente de produits frais bio au menu de la conciergerie de Dijon Habitat

 9h50 le matin abordera la question des conciergeries d’entreprise, qui offrent des services multiples aux salariés; à l’apprentissage, un secteur porteur et méconnu pour les jeunes; et à l’Accent Bourguignon, magazine d’enquête co-fondé par Jérémy Demay.

Par Muriel Bessard

Revoir l'émission

Le boom des conciergeries d’entreprise

Elles fleurissent un peu partout. Elles présentent des atouts à la fois aux salariés et aux dirigeants de l’entreprise et permettent en outre de développer l’économie locale. Une conciergerie d’entreprise propose des services d’hôtellerie au sein même d’une entreprise.

9h50 le matin reviendra sur l'exemple de Dijon Habitat avec Sylvie Cartaut, directrice des Ressources Humaines de l’entreprise. Il y a un an, Dijon Habitat proposait ainsi de nombreux services à ses 180 salariés : pressing, repassage, cordonnerie, livraisons de produits bio, services esthétiques…  Les services ont été initiés et sont financés par l’entreprise. C’est « Sens pratique », une conciergerie solidaire qui les organise avec une dimension sociale puisqu’elle travaille notamment avec des travailleurs en situation de handicap. 

L’objectif de ces conciergeries est de simplifier la vie des salariés au quotidien et de leur faire gagner du temps. Mais c’est aussi un moyen d’être plus productif puisque le salarié en gagnant en temps et en sérénité peut davantage se concentrer sur son travail. Elle permet aussi à de nouvelles sociétés de se créer localement : des sociétés de conciergerie qui se chargent de trouver les fournisseurs ou les prestataires qui interviendront dans l’entreprise.

=> pour en savoir plus : un article de Novéthic

Des produits frais vendus au travail, un service que peut proposer une conciergerie d'entreprise.
Des produits frais vendus au travail, un service que peut proposer une conciergerie d'entreprise.

Le jeu ou le sport sont aussi source de bien-être en entreprise.

Certaines sociétés installent des jeux, des salles de sport dans leurs locaux pour que le salarié puissent s’y détendre et aussi côtoyer ses collègues dans d’autres situations.
Des sociétés recrutent des « chefs du bonheur en entreprise » qui tentent de mettre en œuvre des services, des activités ou des animations qui permettront aux salariés de se sentir bien pendant leur temps de travail.
=> les "chefs du bonheur en entreprise" et les conseils de Michel Cymes dans Ouest France 

Certaines entreprises vont encore plus loin en offrant aux salariés des services, des animations et… du temps ! La présence au travail est obligatoire quelques heures par jour, aux salariés ensuite de gérer leur temps comme ils le veulent ! Parfois, les projets personnels sont encouragés pour développer la créativité ou ouvrir de nouveaux débouchés !

Une salle de sport et une table de ping-pong dans l'entreprise Clarion à Custines (Meurthe-et-Moselle)
Une salle de sport et une table de ping-pong dans l'entreprise Clarion à Custines (Meurthe-et-Moselle)

L’apprentissage : un secteur plein d’atouts

Avec Bertrand Creusy, directeur de la chambres des métiers et de l’artisanat de Haute-Saône et directeur du CFA de Haute-Saône, 9h50 le matin s’intéressera à l’apprentissage. Un secteur qui offre des débouchés larges aux jeunes qui veulent apprendre un métier manuel comme à ceux qui veulent aller plus loin et allier études manuelles et études théoriques.

François Mitterrand souhaitait 500.000 apprentis en France. Aujourd’hui, on en compte 405.000. Pourquoi ? L’apprentissage souffre surtout d’une mauvaise image ; c’est une filière qui n’est pas valorisée. À formation égale, l’éducation nationale privilégie l’enseignement théorique. Pourtant, les apprentis sont les plus nombreux dans certains secteurs comme le bâtiment (64 000), le commerce (58 000), l’hôtellerie et la restauration (36 000)". Par ailleurs, c’est "le tremplin idéal pour l’emploi. 65 % de jeunes apprentis sont embauchés, la moitié d’entre eux dans l’entreprise où ils ont effectué leur apprentissage." (source France Info)

=> pour en savoir plus, un article sur France Culture et un sur la Tribune

L’apprenti est salarié de l’entreprise qui le forme
L’apprenti est salarié de l’entreprise qui le forme

A la Une : l'Accent Bourguignon

Jérémy Demay, co-fondateur de l'Accent bourguignon avec Guilhem Georges, viendra nous parler de l'actualité de ce mensuel.

"L’Accent bourguignon est un magazine mensuel d’information générale. Sa vocation est de traiter de tous les sujets touchant la Côte-d ‘Or, la Nièvre, la Saône-et Loire et l’Yonne : société, politique, économie, culture, sport… Le rythme mensuel permet d’aborder toutes ces thématiques avec davantage de temps et de fond, par l’intermédiaire d’articles de format long, riches et fouillés, prenant la forme de portraits, d’enquêtes, de reportage s ou encore d’interviews. Avec toujours une même ligne directrice: donner la priorité aux faits, les mettre en perspective et prendre un peu de recul face à l’immédiateté de l‘information aujourd’hui imposée." (source L'accent bourguignon)

33e campagne des restos du coeur en Côte d'or

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne