9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Bien se nourrir est l'un des secrets du bien vieillir

Quand on avance en âge, l’organisme change. L'exercice physique et une alimentation équilibrée restent les clés d'une bonne santé. Les besoins nutritionnels ne diminuent pas, ils évoluent et certains augmentent. Bien vieillir, c'est savoir adapter son alimentation

Par C.R.

Revoir l'émission

► Des ateliers pour les seniors sur la nutrition

Quand une personne âgée ne mange plus suffisamment, les besoins de son organisme ne sont plus satisfaits. Elle se fatigue, perd des muscles, ce qui peut entraîner des chutes. A terme, elle sera plus vulnérable aux maladies, plus sujette à la dépression. La dénutrition doit être détectée tôt, pour être soignée efficacement. 

L'INPES conseille, quel que soit le style de vie des personnes âgées, de maintenir un rythme alimentaire de trois repas par jour et d'y ajouter un goûter, ou une collation. "Cela permet de répartir les apports dans la journée et de réguler la glycémie (taux de sucre dans le sang). C'est important car, avec l’âge, le fonctionnement du corps est sujet à des modifications : la digestion est plus longue et plus difficile". Les repas et le goûter doivent être espacés d’au moins trois heures.

Avec l’âge, on a souvent moins d'appétit, on est plus vite rassasié, on ressent moins les goûts... Pourtant, les besoins alimentaires ne diminuent pas, certains augmentent même. L'idéal est de varier les plaisirs et de manger en quantité raisonnable.
Les sites à consulter pour trouver conseils et idées : pour bien vieillir, manger bouger et sur le site de l'INPES, un guide pour les aidants.

© Carsat
© Carsat


► La CARSAT, associée à d’autres partenaires (MSA, Mutualité française, Sécurité sociale des indépendants...) met en place un nouveau dispositif en 2018 : les ateliers Bons Jours. 
Organisés dans les quatre départements bourguignons, ils s'adressent aux personnes de plus de 60 ans, vivant encore chez elle.

Ils s’articulent autour de 7 thèmes : nutrition où en êtes-vous ? - Peps eurêka (sur la mémoire) - l’équilibre où en êtes-vous ? - le sommeil où en êtes-vous ? - force et forme au quotidien - les ateliers du bien vieillir - Bon’us Tonus (médicaments…). Ils se composent de 8 à 12 séances et réunissent une douzaine de seniors autour d’un formateur agréé.

© Carsat
© Carsat

► Un module alimentation, c’est : 
- une séance de présentation 
- 8 séances abordant les différents principes de l’hygiène alimentaire
- une séance sur l’hygiène bucco-dentaire, animée par un dentiste
- un entretien individuel pour les participants qui le souhaitent

"Après le module, 71 % des participants déclarent consommer des aliments de chaque groupe tous les jours et 7 personnes sur 10 modifient leurs habitudes."

► Pour s’inscrire à un atelier BONS JOURS : GIE IMPA 5 rue Albert Thomas 25000 BESANCON Tel : 03 81 48 56 20

© Carsat
© Carsat

► Les autres thème au sommaire


• Une pédale pour les personnes handicapées

Sporthopeo, basée à Montbéliard (25) lance une pédale pour permettre aux personnes qui ont été amputées de refaire du vélo.
"Scratch and bike", c'est son nom, est composée de deux parties : l'une se fixe sur la pédale, l'autre sur la chaussure, les deux sont réunies par un aimant.

Elle a été créée par deux rééducateurs, Julien Tripard et Yannick Adam, qui ont développé leur projet pendant deux ans dans un incubateur d'entreprises, avant de créer leur start-up avec un troisième associé.
Le kit est proposé par la ville de Belfort, via son service de location de vélo. D'autres villes sont intéressées, Strasbourg notamment. 


• A la Une : le Bien Public

La Matinale reçoit Jean-Philippe Guillot, le chef du service reportage du quotidien de Côte d'Or.


• C'est votre tour

Du 3 au 19 mars 2018, le cirque est le fil conducteur du Printemps des poètes à Dole. La compagnie l'Enjoliveur s'est installée sous chapiteau cours Saint-Mauris et présente "Certes !" un spectacle poétique pour tous les publics. Adrien Gavazzi est sur place.

A lire aussi

Prévention de l'obésité dans l'Yonne