9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

“Filme ta santé” ou comment inciter les jeunes à s’intéresser à leur santé en Bourgogne-Franche-Comté

"Filme ta santé" : intéresser les jeunes aux questions de santé de façon ludique / © Pixabay
"Filme ta santé" : intéresser les jeunes aux questions de santé de façon ludique / © Pixabay

Pour que les jeunes prennent plus en compte les questions de santé, le Pays Nevers Sud Nivernais a eu l’idée d’un concours de courts-métrages réalisés par et avec eux. C’est une 1ere en France. On en parle dans 9h50 le matin mardi 17 octobre 2017.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

Comment inciter les jeunes à s’intéresser aux questions de santé tout en s'amusant ?

Le Pays Nevers Sud Nivernais a eu l’idée de créer un concours de courts-métrages. Nommée "Filme ta santé", l’opération propose aux jeunes de 12 à 25 ans de s’exprimer sur leur vision de la santé en tourner un petit film sur un des 12 thèmes référant au site Pass’Santé Jeunes.
"Filme ta santé" : un concours de courts-métrages à destination des 12 - 25 ans / © Pass'Santé Jeunes
"Filme ta santé" : un concours de courts-métrages à destination des 12 - 25 ans / © Pass'Santé Jeunes

Les invitées de la matinale : Elodie Gireaud-Veyssier, chargée de mission au Pays Nevers Sud Nivernais (à l’origine du projet avec sa collègue Maurine Masrouby, chargée de mission au sein de l’IREPS) et Jean-François Dodet, l'Agence Régionale de Santé.

Le Pass'Santé jeunes


C’est en 2013 que l’ARS Bourgogne lance ce nouvel outil : le Pass'Santé Jeunes. Son objectif promouvoir la santé des 8 -18 ans, en rendant les jeunes acteurs de leur santé autour de 12 grands thèmes : tabac, alcool, amour et sexualité, sécurité sociale, cannabis et autres produits, bien manger et bien bouger, internet et toi, bruit musique et audition, sports et loisirs en sécurité, sécurité routière, mal-être, bien vivre ensemble. Des contenus, des démarches, des lieux d’accueil sont proposés aux jeunes. Un site internet répond aux questions qu’ils se posent et les oriente le cas échéant.
Le Pass'Santé est aussi à destination des adultes qui côtoient les jeunes / © Pixabay
Le Pass'Santé est aussi à destination des adultes qui côtoient les jeunes / © Pixabay

Cette démarche est aussi à destination des adultes qui sont auprès des jeunes ( parents, éducateurs, enseignants…).
Pour sensibiliser les jeunes à leur santé, le Pass'Santé s'appuie des messages positifs qui valorisent les compétences psychosociales des jeunes. L’estime de soi, l’esprit critique, la détermination… autant de qualités mises en avant qui éviteront aux jeunes de négliger leur santé et de faire face aux tentations : alcool, tabac, drogue…
© Pass'Santé
© Pass'Santé
Actuellement, 2 établissements nivernais testent un projet de développement des compétences psycho-sociales de collégiens. Un projet mené en collaboration par L’ARS (agence régionale de santé), l’IREPS (instance régionale d'éducation et de promotion des la santé) et l’Education Nationale. A terme cette initiative doit être mise en place dans tous les collèges du département.

Filme ta santé : un concours pour les jeunes dans la Nièvre

Le concours, initié par le Pays-Nevers-Sud-Nivernais, et mis en place avec l'IREPS et l’'ARS est une 1ere en France.
Le film peut prendre toute forme choisie par les jeunes (film, clip, animation…). Le ton peut également être sérieux, décalé voire comique. La seule règle, c’est de s’inspirer d’un des 12 thèmes mis en avant par le Pass'Santé.
Le film peut prendre toute forme choisie par les jeunes (film, clip, animation…) / © Pixabay
Le film peut prendre toute forme choisie par les jeunes (film, clip, animation…) / © Pixabay

Les vidéos sont à envoyer avant le 7 avril. Elles seront visionnées et sélectionnées par un jury comprenant des professionnels de l’audiovisuel et des professionnels de la santé. A la clé, un prix. Plusieurs catégories ont été définies : choix artistique, originalité, qualité audiovisuelle, cohérence du scénario et message de prévention… comme aux Césars !
Pour faire connaître l’opération, une communication a été faite auprès de tous les collèges, lycées et, en général de tous les établissements d’enseignement ainsi que les missions locales…


Les autre thèmes de 9h50 le matin du 15 janvier 2018



•C’est votre tour est à Trivy en Saône-et-Loire


Claire Pain nous emmène à Trivy en Saône-et-Loire, un village de 280 habitants. C’est là que Morgan Albuisson fabrique des kilts. Une passion qui lui vient de ses ancêtres écossais originaires des Iles Orcades. Pour ce passionné de culture celte, porter un kilt est signe de distinction et de virilité.
Porter un kilt, un signe de distinction et de virilité / © Pixabay
Porter un kilt, un signe de distinction et de virilité / © Pixabay
C’est après une formation en Auvergne que ce jeune homme de 31 ans est revenu dans son village natal, il y a 4 ans, pour créer son entreprise : Picokilt. De ses mains sortes des kilts en laine, aux tissus et plissages différents. Il a déposé un type de pli qui est désormais protégé, le Picobox pleating.

•A la Une : l'Accent Bourguignon

Jérémy Demay, co-fondateur de l'Accent bourguignon avec Guilhem Georges, viendra nous parler de l'actualité de ce mensuel.
"L’Accent bourguignon est un magazine mensuel d’information générale. Sa vocation est de traiter de tous les sujets touchant la Côte-d ‘Or, la Nièvre, la Saône-et Loire et l’Yonne : société, politique, économie, culture, sport… Le rythme mensuel permet d’aborder toutes ces thématiques avec davantage de temps et de fond, par l’intermédiaire d’articles de format long, riches et fouillés, prenant la forme de portraits, d’enquêtes, de reportage s ou encore d’interviews. Avec toujours une même ligne directrice: donner la priorité aux faits, les mettre en perspective et prendre un peu de recul face à l’immédiateté de l‘information aujourd’hui imposée." (source L'accent bourguignon)































C’est leur truc : avec leur refuge, ils secourent les chevaux maltraités