Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Les friches industrielles, un patrimoine coûteux à sauver... Exemple à Deluz (25)

Fermée depuis 1977, abandonnée, la papeterie de Deluz près de Besançon, est menacée. La commune voudrait sauver ce bâtiment, qui fait partie de son patrimoine et qui a un potentiel touristique et résidentiel. Mais l'investissement est conséquent.

Par C.R.

Deluz, un patrimoine en danger

De nombreuses papeteries ont vu le jour en Franche-Comté a la fin du 19ème. Celle de Deluz dans le Doubs, a fonctionné jusque dans les années 70 avant dêtre abandonnée. Elle menace aujourd'hui de tomber en ruine. Une partie du bâtiment est privée, l'autre appartient à la commune, qui souhaite le sauver. Il lui a déjà fallu investir pour préserver le bâti. L'urgence est maintenant de trouver 97 000 euros pour refaire la toiture.

"En sauvegardant ce patrimoine industriel, la commune souhaite mettre en conformité les lieux pour ainsi permettre, après des travaux de réfection des installations électriques, l’accueil du public dans le cadre de diverses manifestations culturelles : concerts avec les « mardis des rives » ; expositions d’arts ; animations dans le cadre des journées européennes du patrimoine ; foire de printemps et d’automne...

En effet, lors d’intempéries, de trop nombreuses fuites d’eau rendent les lieux impropres à toute manifestation et à l’accueil du public dans de bonnes conditions de sécurité, la mise aux normes des locaux devenant impérative pour espérer redonner vie à cet ensemble immobilier de caractère." (source : Fondation du patrimoine)

Quels projets concevoir pour ces bâtiments et à quel prix ? Eléments de réponse avec Philippe Markarian, délégué du Doubs Fondation du Patrimoine.  
Philippe Markarian, délégué du Doubs Fondation du Patrimoine


Les autres invités de la Matinale


Christine Ayroulet, librairie Le Millefeuille, à Clamecy, vient nous parler de son actualité, une dégustation et des lectures à l'occasion du Nouvel An chinois. Elle conseille également la lecture de "la huitième vie pour Brilka" de Nino Haratischwili (Editions Piranha). 
Christine Ayroulet, librairie Le Millefeuille, Clamecy



 Jean-Jacques Michelet, responsable de la Fontaine du rire
"Qui veut vivre longtemps doit rire de tout", c'est la devise de ce festival dijonnais depuis 1989. La 29ème édition se poursuit chaque week-end jusqu'au 14/15 aril 2017. Près de 109 000 spectateurs ont assisté aux 220 spectacles proposés depuis l'origine au théâtre de la Fontaine d'Ouche. Présentation et programme.
 


A lire aussi

Episode 4