9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

La journée nationale des aidants en Bourgogne-Franche-Comté avec 9H50 le matin

Journée Nationale des aidants : "aider à aider" / © MAXPPP
Journée Nationale des aidants : "aider à aider" / © MAXPPP

La journée nationale des aidants est organisée pour apporter de la visibilité, de l'aide et des informations aux personnes qui aident un proche malade ou dépendant. Michel Dasriaux, France Alzheimer, et Danièle Grandperrin, aidante, sont les  invités de la matinale du jeudi 5 octobre 2017.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

Chaque année, le 6 octobre, est organisée une journée nationale des aidants.


La marraine de cette 8e édition est Eglantine Eméyé et la thématique retenue est : "les territoires, source de solution pour les aidants".

Aujourd’hui, 60% des aidants ne savent pas où s’adresser pour s’informer et bénéficier d’aides pour "les aider à aider". Cette journée nationale est là pour les "aider à aider"
© MaxPPP
© MaxPPP


Qui sont les aidants

Le code de l’action sociale et de la famille donne une définition juridique pour l’aidant familial :
« Est considéré comme un aidant familial, le conjoint, le concubin, la personne avec laquelle le bénéficiaire a conclu un pacte civil de solidarité, l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré du bénéficiaire, ou l’ascendant, le descendant ou le collatéral jusqu’au quatrième degré de l’autre membre du couple qui apporte l’aide humaine et qui n’est pas salarié pour cette aide".

Mais l’aidant n’est pas que familial. C’est une personne qui s’occupe de manière non professionnelle, de personnes dépendantes, handicapées ou malades, dans son entourage. Le travail d’aidant peut être effectué seul ou en complément du travail d’un professionnel de l’aide à domicile (auxiliaire de vie, aide à domicile, aide-soignante, infirmière, travailleur social, etc.).
Cette situation d’aidant peut être un choix, mais elle peut aussi être due à l’absence ou l’insuffisance de l’offre des services d’aides.

Les aidants en chiffres

En France : 8,3 millions de plus de 16 ans aident de façon régulière, à domicile, une ou plusieurs personnes de leur entourage pour des raisons de handicap ou de santé. 4,3 millions viennent en aide à des personnes âgées .
Les 2/3 des aidants ont plus de 50 ans.
53% d’entre eux sont des femmes, 82% quand il s’agit d’aider des enfants handicapés.
57% sont des conjoints.
La moitié des aidants vivent avec le proche aidé et l’autre non, ce qui change la nature de l’aide apportée et leur ressenti.

Selon l’INSEE, 83% des aidants ressentent une charge trop lourde et un sentiment de solitude. 75% se sentent anxieux stressés ou surmenés
20% des aidants ont des symptômes de fatigue morale ou physique et un grand nombre d’entre eux font passer leur santé après celle des personnes qu’ils aident.
Formation destinée à des aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
Formation destinée à des aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer


L’accompagnement des aidants

Pour la plupart des aidants leur situation est naturelle, ils ne se considèrent pas comme « aidants » mais comme conjoints, parents, enfants, même si l’aide apportée peut prendre une grande place dans leur vie.
Face à ce constat, l’accompagnement des aidants devient un problème de santé publique. Pour bien accompagner la personne dépendante il devient évident qu’il faut prendre en compte celle qui aide : tenir compte de sa situation et l’accompagner en lui donnant accès à l’information et en réglementant sa situation.
Le statut d’aidant n’est pas encore reconnu, mais depuis une vingtaine d’année les pouvoirs publics développent différentes actions dans cette direction.

►La relation « aidant aidé » induit aussi une relation financière. La réglementation prévoit comment les allocations perçues par les personnes aidées peuvent aussi servir à rémunérer les aidants et leur permettre de bénéficier d’un statut "d’aidant salarié".

►Si l’aidant souhaite une reconversion dans les métiers du travail social, son expérience est reconnue. Il existe des formations diplomantes et leur durée peut être réduite.

Un droit au congé pour les proches aidants. 47% des aidants ont une activité professionnelle. Il est difficile pour eux de concilier vie d’aidant et vie professionnelle.
Pour faciliter la vie des aidants, en janvier 2016, la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement (ASV) permet aux salariés de pouvoir bénéficier d’un congé du proche aidant. Il remplace le congé de soutien familial.
Ce nouveau dispositif permet la prise d’un congé pour s’occuper d’une personne handicapée ou en perte d’autonomie avec laquelle le salarié réside ou entretient des liens étroits même sans parenté.
L’ancienneté pour en bénéficier est réduite à un an, contre deux auparavant. La durée globale, renouvellement compris, reste fixée à un an maximum dans une carrière. Une cessation totale d’activité ou un travail à temps partiel sont possibles et ce congé est fractionnable.

Les plateformes d'accompagnement et de répit
Il en existe une  centaine.
A l'origine, elles ont été créées pour accompagner les  proches de malades atteints de la maladie d'alzheimer. Elles sont aujourd'hui étendues à tous les proches de personnes malades en perte d'autonomie.
Elles  apportent des informations, du soutien, des solutions de répits pour éviter l'épuisement des aidants.
Chaque plateforme à sa propre offre de services. Cela peut être des formations,  des temps de répits, des aides à la recherche de structures d'accueil, des sorties , des groupes de parole...
C'est un service gratuit 


Informer et accompagner les aidants avec la journée nationale des aidants

Maladie d'Alzheimer : les aidants se sentent démunis et épuisés.
Maladie d'Alzheimer : les aidants se sentent démunis et épuisés.

Les aidants ne peuvent pas se substituer aux professionnels, ils ont cependant besoin d’être accompagnés et formés. De nombreuses associations et structures travaillent pour éviter leur isolement.
La journée nationale des aidants met les projecteurs sur eux et permet aussi de les informer sur les intiatives existantes près de chez eux, dans leur territoire  : cafés pour aidants, groupes de paroles, formations…
Lien vers site et actionsexistantes

Les aidants d’un malade touché par la maladie d’Alzheimer sont souvent démunis et épuisés. L’association France Alzheimer organise des formations pour les accompagner. Elle leur donne des informations pratiques mais aussi des possibilités  pour échanger entre eux.
En effet, 8 aidants sur 10 éprouvent le besoin de partager son expérience.

Michel Dasriaux, président de France Alzheimer 21, Danièle Grandperrin , aidante auprès de son mari, sont les invités de la matinale.



C’est votre tour est à Champlitte en Haute Saône




François Marie Lapchine nous emmène au château de Champlitte, en Haute Saône,  dans le pays des Quatre Rivières. On y découvre un musée départemental qui mêle ses magnifiques collections d’art et de tradition populaire franc-comtoise à une exposition temporaire. Elle a été conçue par le musée de la Chasse et de la Nature à Paris et a pour titre "Chassé-Croisé".

Tout au long de la visite,  des projections et des œuvres contemporaines surgissent et dialoguent avec les collections permanentes. Une interrogation pour le visiteur,  sur une pratique autrefois répandue, la chasse.







2 avril 2014 : le "Johnny acteur" crée l’événement au festival de... Beaune !